Actualités
07:54 11 novembre 2019

Retour en appel d’offres pour le Centre Jean-Marie-Roy

Retour en appel d’offres pour le Centre Jean-Marie-Roy
Le projet de démolition du Centre Jean-Marie-Roy et de construction d’une palestre sportive a été retardé de quelques semaines en raison d’imprécisions dans le processus d’appel d’offres. (Photo Métro Média – Archives)

MUNICIPAL. Après avoir reçu seulement deux soumissions, l’une non conforme et l’autre trop coûteuse, la Ville de Saint-Augustin doit reprendre le processus d’appel d’offres pour la démolition du Centre communautaire Jean-Marie-Roy et la construction d’une nouvelle palestre sportive sur le site.

Le maire Sylain Juneau a expliqué la situation lors d’une récente assemblée du conseil municipal. Il appert que le plus bas soumissionnaire, Ronam Constructions à 8,2M$, a dû être disqualifié pour non-respect des clauses de l’appel d’offres. Sa proposition comportait des conditions superflues sur la récupération de certains équipements. L’autre soumission des Entreprises QMD a été rejetée parce que jugée trop élevée à 9,8M$.

Rappelons que la Ville estime pouvoir s’en tirer autour de 7M$ pour les deux opérations combinées. Selon M. Juneau, il devrait être possible de sauvegarder certains équipements (fondations, dalle structurante et équipements mécaniques) d’une valeur de 1,5M$ à 2M$ dans l’ancien bâtiment, dont une partie de la toiture s’est effondrée l’hiver dernier.

«Nous allons modifier et relancer l’appel d’offres rapidement. Le libellé sera plus précis concernant les équipements à récupérer et la garantie de leur bon état. Sans quoi, le surcoût sera à la charge de la municipalité et ses assureurs. On souhaite ainsi que les soumissionnaires revoient leur prix à la baisse, parce que le risque d’imprévu sera moins important», a précisé le maire en déplorant le report du projet vers la fin novembre.

Diminution de vitesse sur la 138

En raison des nombreux accidents dénombrés sur la route 138, entre la route Tessier et l’autoroute 40, la Ville a décidé de réduire la vitesse de 70 à 50km sur cette portion de l’artère à quatre voies. M. Juneau prend le pari que «les gens vont se discipliner et vont contribuer à préserver la santé de tout le monde». Travaillant à cet endroit, le conseiller municipal Yannick Lebrasseur constate que «les accidents sont fréquents en raison de la vitesse et de la distraction. Ce secteur est le plus accidentogène à Saint-Augustin».

Dans la foulée, un citoyen a demandé si la vitesse sera abaissée à 40km dans les quartiers résidentiels, comme l’envisage la Ville de Québec. Réponse du maire: «ayant le même service de police sur le territoire, nous verrons à nous arrimer avec la ville centre».

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *