Culture
07:22 15 octobre 2019

Exposition Jardin d’oxymores au pavillon Alphonse-Desjardins

Exposition Jardin d’oxymores au pavillon Alphonse-Desjardins
Aperçu des oeuvres de Claudel Lauzière-Vanasse présentées dans le cadre de l'exposition Jardin d'oxymores. (Photo gracieuseté)

ARTS VISUELS. L’exposition Jardin d’oxymores de Claudel Lauzière Vanasse prend place du 15 octobre au 2 novembre, à la salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval. Cette présentation s’inscrit comme le point culminant du parcours à la maîtrise de l’artiste, dont les recherches des dernières années ont porté sur le sentiment de honte intériorisée pouvant résulter de l’expérience de l’homosexualité et sur les différentes stratégies créatives que l’artiste peut mettre en place pour s’en détacher.

L’exposition présente une série d’impressions ainsi qu’une grande installation picturale. Élément central du projet, l’installation est composée de six grands bacs à jardin où y est plantée une centaine d’objets picturaux élaborés par le biais d’une technique de peinture par trempage qui s’inspire du caractère itératif de l’identité et des théories de la philosophe Judith Butler, figure phare des études féministes et de la théorie queer. Avec Jardin d’oxymores, Claudel met de l’avant l’idée que l’œuvre qui trouve son fondement et sa raison d’être dans une expérience traumatique peut être le lieu d’une renaissance et d’une réinvention identitaire.

Aperçu des oeuvres de Claudel Lauzière-Vanasse présentées dans le cadre de l’exposition Jardin d’oxymores. (Photo gracieuseté)

Claudel Lauzière Vanasse est détenteur d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal et termine présentement sa maîtrise en arts visuels à l’Université Laval. Son travail s’inscrit dans une volonté d’explorer les différentes composantes ainsi que les multiples facteurs qui constituent les fondements mêmes de l’identité et de la notion de définition. Pour ce faire, il aborde souvent des questions relevant de la peinture en empruntant des stratégies associées à d’autres médiums comme la sculpture, la vidéo et le photomontage Photoshop. Il en résulte des œuvres hybrides qui interrogent, par le fait même, le statut de l’œuvre d’art.

Le public est convié au vernissage qui aura lieu le samedi 19 octobre, de 14h à 18h. Les heures d’ouverture régulières de la Salle d’exposition (local 2470) du pavillon Alphonse-Desjardins sont de 9h à 16h30 du lundi au vendredi, ainsi que de 12h à 16h le samedi.

(Source: Université Laval)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *