Actualités
07:06 3 octobre 2019

L’espoir renaît chez les usagers des Bocages

L’espoir renaît chez les usagers des Bocages
Le d.g. du RTC, Alain Mercier, a reconnu que des correctifs devront être apportés à la desserte du secteur Les Bocages. (Photo Métro Média – Archives)

MOBILITÉ. Les premiers échos semblent positifs au sortir d’une rencontre privée ayant regroupé les usagers déçus des réaménagements de la desserte par bus dans le secteur Les Bocages. Non seulement les instances du Réseau de transport de la Capitale (RTC) ont reconnu certaines erreurs, mais des correctifs seront apportés.

Une forme d’optimisme prudent ressort de cette réunion à laquelle ont participé plus de 150 utilisateurs du transport en commun. Pour eux, la disparition des parcours 95 et express 295 n’a jamais été compensée par le nouveau trajet 94. Malgré une fréquence accrue, depuis le départ à la mi-août, ils se plaignent que ce circuit privilégie les étudiants cégépiens et universitaires, au détriment des travailleurs du centre-ville. Ceux-ci ont vu leurs parcours prolongés de 30 à 45 minutes, matin et soir.

«Le RTC nous a laissés s’exprimer et a écouté nos inquiétudes longtemps avant la mise en service des réaménagements, sans trop en tenir compte. On va donc attendre de voir du concret avant de se réjouir formellement», a commenté Félix Meisels, du Comité des citoyens pour le transport en commun à Saint-Augustin.

D’après le résumé de la rencontre, le directeur général du RTC, Alain Mercier, a d’abord reconnu que des erreurs avaient été commises. Il a notamment admis que les estimations des temps de trajet ont été sous-évaluées par rapport à la réalité. Assurant ne pas vouloir perdre «ses loyaux clients du secteur Les Bocages», il s’est engagé à recommander au c.a. du service de transport qu’un bus express soit remis en fonction. Cela avant même la période d’essai écourtée à trois mois, à la demande de la Ville de Saint-Augustin.

«Pendant des mois, les usagers ont exprimé leurs craintes à l’égard des changements annoncés. Après en avoir fait l’essai, plusieurs ont fait part de leur expérience avec la nouvelle desserte, des impacts sur leur famille et leur travail. Exaspérés, certains ont déjà abandonné le bus», a souligné M. Meisels.

Une réalité confirmée par les statistiques présentées par Luc Richard, directeur de la planification des services du RTC. Il en ressort que la clientèle générale (non étudiante) délaisse l’autobus en nombre croissant, depuis le réaménagement de la desserte des Bocages.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *