L'Appel
13:56 26 septembre 2019

Alexandre Genois contraint d’abandonner le Tor des Glaciers

Alexandre Genois contraint d’abandonner le Tor des Glaciers
Habitué à une technique d'ascension inspirée du ski de fond, Alexandre Genois a notamment souffert de la perte de ses bâtons qu'il a brisés durant le Tor des Glaciers. (Photo gracieuseté)

DÉPASSEMENT. Le coureur d’ultratrail de Sainte-Foy, Alexandre Genois, n’a pu se rendre au bout du super défi que représentait le Tor des Glaciers. Lors d’une descente dans un col de la Vallée d’Aoste, il a frappé un mur.

Au 3e jour de l’épreuve, avec quelque 180km et 14 000 mètres de dénivelé dans les jambes, le physique a lâché. Ayant fracassé ses bâtons qui servent bien sa technique d’ascension adaptée du ski de fond, il ne voyait pas la possibilité de continuer jusqu’au prochain village.

Celui qui était inscrit comme le plus jeune participant à cette épreuve n’aura pas eu l’occasion de compléter le parcours de 450km sur un dénivelé positif de 32 000m. Il garde un épuisant souvenir de cette édition spéciale soulignant le 10e anniversaire du Tor des Géants.

Cette ultratrail sur 330km complétée en 2014 et qui lui a valu une invitation au Tor des Glaciers. Au total, seuls 40 des 100 coureurs ont complété l’épreuve en moins des huit jours autorisés.

Le grand athlète de 29 ans ne ferme pas la porte à la possibilité de relever de nouveaux défis d’endurance dans l’avenir. «Je suis encore jeune, rigole-t-il. Je vais certainement me relancer dans l’aventure. Toutefois, pas à court terme. Pour cette année, je suis dans un état d’esprit où je ne veux pas replonger dans la zone d’inconfort et de détresse physique que j’ai vécu au Tor des Glaciers.»

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *