Actualités
16:07 20 septembre 2019

Un point de service qui allie le passé au présent de L’Ancienne-Lorette

Un point de service qui allie le passé au présent de L’Ancienne-Lorette
Le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger, et le grand chef huron, Konrad Sioui devant l’ancien presbytère converti en point de service. (Photo Métro Média – François Cattapan)

MUNICIPAL. Au terme d’un long chantier, retardé par une révision du projet et prolongé par des fouilles archéologiques, le nouveau point de service a été inauguré par la Ville de L’Ancienne-Lorette. L’édifice qui intègre et bonifie l’ancien presbytère voisin de l’église de l’Annonciation accueille les organismes communautaires de l’endroit dans des locaux qui réconcilient le passé et le présent.

L’occasion a permis de sceller l’amitié entre les deux communautés et d’officialiser la rétrocession des artéfacts aux Hurons-Wendats. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Visitant les lieux pour la toute première fois, le maire Émile Loranger a salué le travail réalisé par les collaborateurs et partenaires du projet. Il apprécie grandement le résultat présenté par la firme DG3A Architectes, à qui a été confié les travaux d’agrandissement et de revitalisation de ce bâtiment à valeur patrimoniale.

Réalisée par le sculpteur lorettain Marc-Antoine Côté, l’œuvre d’art érigée dans la cour intérieure s’intitule Entre l’hiver et le printemps. (Photo Métro Média – François Cattapan)

«Cela vient combler un besoin d’espace réclamé depuis longtemps par nos organismes communautaires et concrétiser une idée qu’on a eue depuis longtemps. Le processus n’a pas été simple, car la population a signifié son attachement à l’ancien presbytère en rejetant le projet initial prévoyant sa démolition. Il a fallu revoir nos plans pour l’intégrer au nouveau bâtiment», a rappelé M. Loranger en résumant l’évolution du dossier.

Lien d’amitié

La cérémonie protocolaire a également été l’occasion de sceller un lien d’amitié avec la communauté huronne-wendate. Une entente de rétrocession des quelque 110 000 artéfacts découverts lors des fouilles et témoignant de la présence sur le site des ancêtres de cette nation a été signée par le maire lorettain et le grand chef Konrad Sioui. Ce dernier en a profité pour saluer le rapprochement entre les deux communautés ayant occupé le territoire.

«Nous sommes très reconnaissants de l’ouverture des gens de L’Ancienne-Lorette, qui nous permettent de récupérer des pièces qui permettront d’en apprendre davantage sur nos coutumes et nos valeurs. C’est une autre belle preuve de la richesse de l’alliance franco-amérindienne et un exemple de cohabitation pacifique», a-t-il souligné.

En quelques chiffres

  • Investissement global de 7,3M$.
  • Subvention de 3,2M$ du ministère de la Culture.
  • Dépassement de coût de 6% vs contingence de 12%.
L’inauguration du nouveau point de service a été précédée de cérémonies spirituelles et religieuses. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *