L'Appel
08:14 19 août 2019

Les sœurs Fortier championnes sur route

Les sœurs Fortier championnes sur route
Les sœurs Abigaël et Evaelle Fortier sont montées sur la plus haute marche du podium dans leur catégorie respective. (Photo gracieuseté – FQSC)

VÉLO. La communauté de Cap-Rouge a deux nouvelles raisons de s’enorgueillir. Les sœurs Evaelle (U15) et Abigaël (U13) Fortier ont décroché le titre de championne de la série Coupe du Québec dans leur catégorie respective. Elles auront l’occasion de conclure en beauté leur superbe saison lors des Championnats provinciaux 2019, qui se tiendront les 24 et 25 août, à Saint-Georges-de-Beauce.

«Déterminées, les deux athlètes de la région de la région de Québec feront partie des favorites jusqu’à la fin. Après avoir chacune raflé les grands honneurs au terme des cinq rendez-vous de la saison, elles n’ont pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Elles ne viseront rien de moins que l’or en clôture de rideau», précise dans un communiqué la Fédération québécoise des Sports cyclistes (FQSC), qui ne tarit pas d’éloges à l’endroit des deux porte-couleurs de la formation Garneau Espoirs.

Evaelle Fortier a pu enfin démontrer tout son talent après avoir été épargnée par les blessures au cours des deux dernières saisons. (Photo gracieuseté – Olivier Lorquet)

Il faut dire que les frangines ont toutes deux dominé la compétition depuis le début de l’été. Evaelle, 14 ans, a amassé 255 points sur une possibilité de 300. Elle a devancé toutes ses compétitrices chez les minimes (U15), alors qu’aucune autre coureuse n’a atteint le plateau des 200 points. «C’est sûr que le maillot de championne québécoise c’est prestigieux. Tout le monde le veut. Il faut se battre pour le mériter. Je devrai me préparer en conséquence», déclare celle qui graduera chez les cadets.

De son côté, la plus jeune des soeurs Fortier, Abigaël, 12 ans, a été impériale chez les pee-wee (U13) tout au long des cinq tranches de la Coupe du Québec. Elle a récolté 281 points sur les 300 à l’enjeu. Selon la FQSC, il s’agit du meilleur résultat toutes catégories confondues parmi l’élite cycliste sur route chez les moins de 17 ans «Après avoir porté le maillot de meneuse depuis la première course, je ne peux qu’être fière de ma saison. Toutefois, note-t-elle, rien n’est acquis et je dois m’entraîner dur pour l’épreuve ultime.»

Motivation et sacrifices

Initiées au vélo dès leur jeune âge par leur père, qui a déjà fait de la compétition cycliste, les sœurs Fortier ont graduellement développé un intérêt pour la course sur route. Il faut croire qu’elles ont reçu de très bons gènes, car toutes les deux sont rapidement devenues dominantes. Mais, l’ascension dans l’univers du vélo ne se réalise pas sans sacrifices ni souffrances.

Abigaël Fortier a dominé la compétition sans partage depuis la première course dans la catégorie pee-wee U13. (Photo gracieuseté – Olivier Lorquet)

«Il faut se lever tôt, s’entraîner plusieurs heures beau temps mauvais temps, s’accorder du repos et bien manger ainsi que bien s’hydrater. On doit réduire les sucres et les mauvais gras pour maximiser l’apport énergétique. Le plus dur, c’est de moins voir nos amis, parce qu’on se couche de bonne heure pour récupérer. C’est un choix de vie qui devient plus facile à accepter lorsque les résultats sont là et, surtout, quand on a la chance d’éviter les chutes coûteuses», explique Evaelle qui a vu plusieurs saisons prometteuses prendre fin en raison de blessures et parfois même de fractures.

Un autre élément de motivation pour les deux jeunes cyclistes émérites réside dans le fait de pouvoir s’entraîner ensemble et de partager la même réalité. «On ne roule pas seule et on s’encourage à persévérer dans nos compromis pour atteindre nos objectifs. Aussi, ça devient moins compliqué à gérer pour nos parents», souligne Abigaël pour qui sa grande sœur s’avère un modèle dont elle tente de suivre les traces.

Quant à leur avenir à court et moyen termes, les frangines carougeoises comptent redoubler d’ardeur à l’entraînement hivernal et printanier, en vue de se tailler une place pour prendre part aux Jeux du Québec d’été de 2020. À plus long terme, elles prévoient tirer avantage du profil sports-études offert au Séminaire Saint-François, afin de continuer encore longtemps à performer en cyclisme sur route.

Saisons de rêve pour Evaelle et Abigaël

  • Championnes de la série Coupe du Québec (15 épreuves sur cinq rendez-vous)
  • Championnes du circuit Lacasse (10 épreuves dans la région de Montréal)

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *