Culture
07:42 14 août 2019

Projet de danse participatif au Quai des hommes

Projet de danse participatif au Quai des hommes
Julia-Maude Cloutier et Amélie Gagnon s’inspirent de toutes les formes de danse et des mouvements les plus inusités pour peaufiner leurs prestations. (Photo gracieuseté)

SORTIE. Les gens qui profitent des belles journées restantes de l’été pour déambuler ou s’activer à proximité du Quai des hommes, sur la promenade Samuel de Champlain, n’ont pas la berlue. Il s’y tient des prestations de danse contemporaine en plein air et il est possible d’y assister voire d’y participer.

Jusqu’à la fin août, le collectif Le CRue convie la population à des répétitions ouvertes de leur nouveau projet Ceux qui restent, dans ce superbe parc en bordure du fleuve. Les lundis, mercredis et vendredis, de 10h à 13h, les passants sont invités à prendre part activement au processus de création avec ces danseurs professionnels de Québec. Le résultat de ces pratiques expérimentales sera présenté le samedi 31 août à 14h et à 15h30.

Avec Ceux qui restent, les instigatrices du collectif de danse Le Crue, Julia-Maude Cloutier et Amélie Gagnon, proposent une incursion dans ce que porte le lieu et ses passants, d’hier à aujourd’hui. Inspirées du lieu, le Quai des Hommes, elles travaillent autour de la thématique des arrivées/départs et explorent, par le biais de prestations participatives, ce qui se passe à la rencontre du public.

En plus du passage de la vie quotidienne à celle de la création, le spectacle s’inspire de moments plus significatifs. Comme l’arrivée sur une nouvelle terre d’accueil, l’arrivée d’un enfant dans une famille, le départ ou la perte d’un être cher, etc. L’objectif est de tisser un lien profond entre le public et les danseurs, ainsi qu’avec le lieu et la thématique.

Lors du spectacle chorégraphique du samedi 31 août, le collectif sera accompagné des danseurs Marie-Chantal Béland, Alexandra Jacques et Étienne Lambert, ainsi que du musicien Roger Cournoyer. En cas de pluie, le spectacle sera remis au lendemain.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *