Actualités
11:49 9 juillet 2019

L’aréna de Sillery sous le pic des démolisseurs

L’aréna de Sillery sous le pic des démolisseurs
Après avoir récupéré ce qui pouvait l’être, la démolition de l’aréna Jacques-Côté a été entreprise. Le chantier prendra encore quelques jours. (Photo Métro Média – François Cattapan)

INFRASTRUCTURES SPORTIVES. Tel qu’il avait été décidé par la Ville de Québec, à la suite de la rupture d’une poutre du toit au printemps, l’aréna Jacques-Côté est sur le point d’être rasé du paysage. Le chantier de démolition du vétuste édifice doit s’échelonner sur plusieurs jours.

Une ultime tentative de sauver le bâtiment par les membres du conseil de quartier de Sillery et de la Société de développement commercial (SDC) Maguire n’a pas convaincu les élus de reculer. Lors de la dernière assemblée publique du conseil municipal de Québec avant les vacances estivales, la conseillère du quartier a prévenu qu’il n’y aurait pas de contre-expertise.

«Nous avons statué sur l’avenir de cet aréna en 2015. Le bris majeur survenu à la structure a précipité les choses, en raison des coûts trop élevés pour la rénovation», a justifié Émilie Villeneuve.

Analyse d’ingénierie

Rappelons que la décision de fermer l’endroit s’appuie sur une analyse d’ingénierie réalisée à la suite de l’incident du 16 février dernier. Il en ressort que les coûts d’une réfection complète pour remettre l’aréna bâti en 1972 aux normes de 2020 s’élèvent à plus de 10M$. La facture inclut notamment la restauration des installations et des vestiaires (3,5M$), la conversion du système de réfrigération (3M$) et le renforcement de la structure (4M$).

Le démontage a commencé de l’intérieur. (Photo Métro Média – François Cattapan)

«Cela ne touche que la mise aux normes et la solidification de la toiture. C’est trop cher pour un édifice qui doit être démoli d’ici 2021, en prévision de l’ouverture du futur Centre des glaces à Sainte-Foy», avait déclaré Rémy Normand, vice-président du conseil exécutif et président de l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge. Ajoutant que si un projet d’habitation y est autorisé, il s’harmonisera en hauteur avec le Faubourg Saint-Michel voisin.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *