Communaute
07:52 25 juillet 2019

Soirée reconnaissance pour la perpétuité de L’Annonciation

Soirée reconnaissance pour la perpétuité de L’Annonciation
Une partie des donateurs présents à la soirée annuelle de reconnaissance du Fonds de la perpétuité de la paroisse Notre-Dame-de-L’Annonciation. (Photo gracieuseté – Lucie Latour)

RELIGION. Fondée au XVIIe siècle et caractérisée par son église parmi les plus belles du diocèse de Québec, la paroisse Notre-Dame-de-L’Annonciation de L’Ancienne-Lorette redouble d’initiatives pour sauvegarder son patrimoine religieux. C’est dans cette optique qu’un Fonds de la perpétuité a été mis en place et qu’une soirée annuelle de reconnaissance des grands donateurs est organisée depuis une décennie.

À l’occasion de cette célébration tenue récemment, près d’une centaine de paroissiens se sont réunis pour échanger et souligner leur contribution. Un hommage spécial a été rendu à deux nouveaux grands donateurs, soit Jeannine Boutin ainsi que Robert Baker.

Un certificat de reconnaissance a été remis à la nouvelle grande donatrice Jeannine Boutin. (Photo gracieuseté – Lucie Latour)
Un certificat de reconnaissance a été remis au nouveau grand donateur Robert Baker. (Photo gracieuseté – Lucie Latour)

«Le but de la soirée annuelle de reconnaissance consiste justement à témoigner des efforts qui se font pour la sauvegarde du patrimoine religieux. Par ricochet, nous voulons accroître l’intérêt des citoyens envers cette richesse patrimoniale et obtenir leur appui financier dans la mission qu’on s’est donnée», relate Guy Gauthier, membre du comité des dons planifiés de la paroisse Notre-Dame-de-L’Annonciation.

Une présentation du conseiller municipal du quartier Saint-Sacrement à Québec et marguillier de la paroisse du même nom, Yvon Bussières, a retenu l’attention des participants. S’inspirant des événements malheureux qui touchent l’église du Très-Saint-Sacrement, il a plaidé l’importance d’un instrument comme le Fonds de la perpétuité pour faire face aux problèmes d’immobilisation des bâtiments religieux.

M. Bussières a également témoigné de la solidarité communautaire associée à la paroisse qui prend de multiples visages, dont celui du soutien par des dons. Il a notamment évoqué la nécessité d’entreprendre des démarches pour faire reconnaître l’église de Notre-Dame-de-L’Annonciation comme bâtiment patrimonial. Une suggestion qui a eu de l’écho parmi l’auditoire très attentif à ses propos.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *