L'Appel
08:26 10 juin 2019

Catalina: chanter à tout prix

Catalina: chanter à tout prix
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

SPECTACLE. La chanteuse d’origine roumaine Catalina se produira sur scène au Théâtre Petit-Champlain le 16 juin prochain avec Guy St-Onge. Destinée au chant et à la musique depuis sa tendre enfance, Catalina a dû franchir une série d’obstacles pour pouvoir vivre de sa passion, notamment une réticence de ses parents face à son choix de carrière.

La mère de Catalina était chanteuse en Roumanie. Ayant expérimenté elle-même les difficultés de la vie d’artiste, elle a toujours encouragé sa fille à plutôt poursuivre une carrière académique, surtout en sciences où Catalina excellait. «J’ai toujours été très bonne à l’école. Mon père m’a encouragée à avoir un bon travail et je me suis dit que je finirais mes études avant de me lancer», explique la chanteuse qui réside à L’Ancienne-Lorette. À l’adolescence, elle choisit cependant une école qui offre une chorale sur un base régulière. «On y chantait de la musique populaire et du folklore», raconte Catalina qui y a passé de belles années.

Catalina n’aurait jamais pu faire autre chose que chanter dans la vie.

Au Québec depuis plus de 20 ans, Catalina a suivi différentes formations en chant classique comme en chant populaire. Ne connaissant pas le solfège, elle a dû apprendre rapidement à lire et écrire la musique puisqu’on lui a découvert un vrai talent pour l’opéra également.

Arrivée à Québec pour étudier la musique à l’Université Laval, elle a commencé à enseigner le chant dans son studio en privé, parallèlement à ses projets musicaux personnels.

Une vocation semée d’embûches

La vie de chanteuse n’est effectivement pas toujours facile financièrement, comme l’avait prédit la mère de Catalina. Bien que sa carrière soit en plein décollage et que les projets pleuvent pour la Roumaine d’origine, elle occupe parfois un travail alimentaire pour l’été afin de financer ses cours et l’enregistrement de ses disques.

La position de sa famille envers une carrière artistique est aussi une difficulté dans son parcours. «En enseignant à des jeunes, je vois parfois des parents super impliqués qui les poussent. Mon manque de soutien familial [pour la vocation musicale] a retardé ma carrière», avance-t-elle.

Projets

Catalina travaille avec les plus grands noms québécois. De Richard Abel à Guy St-Onge, en passant par des musiciens accompagnateurs de renom comme Benoît Sarazin, Alain Leblanc ou encore Jacques Lavallée au violon et des paroliers vedettes comme le Français Claude Salmiéri, elle a des projets partout. En plus de son disque qui reprendra les chansons de son spectacle, elle sortira aussi un album avec ses propres chansons. «Je n’arrêterai jamais de chanter. Ma persévérance a toujours payé», conclut-elle.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *