Actualités
11:26 4 juin 2019

Le tracé du tramway reste sur l’emprise derrière Pie-XII

Le tracé du tramway reste sur l’emprise derrière Pie-XII
Après analyse, le bureau de projet du RSTC maintient le tracé sur l’emprise des lignes électriques derrière le boulevard Pie-XII. (Esquisse gracieuseté)

TRANSPORT. Les espoirs des résidents du boulevard Pie-XII de voir le tracé du futur tramway passer ailleurs qu’à l’arrière de leur cour s’amenuisent. Dans une récente mise à jour de l’état d’avancement du Réseau structurant de transport en commun (RSTC), la Ville de Québec a indiqué qu’après étude de différents scénarios, celui d’utiliser l’emprise d’Hydro-Québec s’avérait le plus efficace.

À la suite d’une analyse de trois tracés dans le secteur, le vice-président du comité exécutif et président de l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, Rémy Normand, a confirmé que celui de l’emprise derrière Pie-XII prévalait. Il a précisé que cette option «était la plus efficace, alors que le passage sur l’artère aurait eu d’importants impacts urbains nécessitant notamment des expropriations. Quant au détour vers l’édifice Marly, il prolonge le temps de parcours de 4 à 6 minutes, en plus de nécessiter un investissement supplémentaire de 100 à 120M$.»

Trois options de tracé ont été étudiées et il ressort que celle sur l’emprise d’Hydro-Québec (en jaune au centre) s’avère plus efficace. (Carte gracieuseté)

Selon l’élu, il faut aussi prendre en considération des impératifs de circulation et de performance. À son avis, «il faudra prévoir des mesures d’atténuation pour minimiser les impacts pour les résidents le long du tracé. Celles-ci tiendront compte des analyses et recommandations dans le cadre de l’étude d’impact sur l’environnement. Toutefois, estime-t-il, c’est le meilleur choix pour desservir le secteur et se rendre au garage-terminus Le Gendre».

Le comité de résidents opposés au passage du tramway derrière leurs résidences sur Pie-XII a rapidement signifié sa désapprobation du choix privilégié par le bureau de projet sur le RSTC. Leurs porte-parole Pierre Masson, Denis Lemay et Bernard Drolet mettent en doute le sérieux de la démarche et les motifs évoqués pour persister avec le tracé initial, qui leur fait craindre pour leur qualité de vie.

«Il est surprenant de constater la simplicité avec laquelle la Ville de Québec se livre à un tel exercice, afin de choisir le tracé qui passerait sur l’emprise d’Hydro-Québec plutôt que de se rendre jusqu’au ministère du Revenu pour revenir par le boulevard du Versant Nord. Pour obtenir toute la crédibilité d’un projet d’une telle ampleur, insistent-ils, il y a lieu de considérer l’apport d’usagers additionnels que représentent les 3800 fonctionnaires qui ne seront pas desservis si le tracé du tramway ne se rend pas jusqu’à la rue Marly.»

Il semble que la part modale du ministère du Revenu sur Marly ne soit pas suffisante pour justifier un prolongement onéreux. (Photo gracieuseté)

Point de convergence au campus

Autre décision, la fin de ligne du trambus est réaménagée dans le secteur de Sainte-Foy. Le parcours prendra fin à l’Université Laval au lieu du pôle d’échanges Sainte-Foy Ouest au futur édifice Le Phare. Il ne circulera donc plus sur le boulevard Laurier, afin d’éviter la congestion liée au passage de deux modes (tramway et trambus) de transport en commun. La connectivité des services se fera donc au pôle d’échange de l’Université Laval, où convergeront tramway, trambus, métrobus et services express.

Une des rencontres publiques d’information aura lieu le mardi 18 juin à 19h au bureau d’arrondissement de Saint-Foy–Sillery–Cap-Rouge.

À lire aussi, le texte portant plus spécifiquement sur l’option du détour souhaité vers l’édifice du Revenu.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *