Actualités
12:35 29 mai 2019

EXCLUSIF – Le maire Loranger a songé quitter

EXCLUSIF – Le maire Loranger a songé quitter
Le maire Émile Loranger a envisagé quitter son poste, l’automne dernier, durant la saga des accusations de harcèlement psychologique à son endroit. (Photo Métro Média – Archives)

MUNICIPAL. En pleine tourmente à la suite des accusations de harcèlement psychologique déposées contre lui, l’an dernier, Émile Loranger a envisagé une sortie honorable en vue de quitter son poste à la mairie de L’Ancienne-Lorette.

En fonction depuis 1983 sans interruption, mise à part la parenthèse des fusions municipales au début des années 2000, le vétéran de la politique municipale avait planifié son départ éventuel. En échange de sa démission, il proposait à la Ville de l’embaucher comme consultant pour les deux années restantes à son présent mandat.

Avec le salaire exigé pour la période (230 000$), auquel s’ajoutait sa prime de départ (environ 140 000$), les montants impliqués avoisinaient 370 000$. Devant l’ampleur de la facture pour la Ville, à laquelle s’additionnaient déjà les frais de défense du maire et d’indemnisation de la victime totalisant 330 000$, les élus lorettains ont décidé de ne pas donner suite à l’offre de M. Loranger.

Restée secrète, l’affaire a été révélée en assemblée du conseil municipal de L’Ancienne-Lorette le 28 mai. Le conseiller Gaétan Pageau a demandé pourquoi une facture de 1137$ de Cain Lamarre Avocats se retrouvait dans les comptes à payer du mois courant. Lorsqu’il a interrogé le maire Loranger à savoir si ce montant était lié à un avis juridique pour examiner le projet de transaction à intervenir avec la Ville dans l’éventualité de son départ, ce dernier a acquiescé et convenu de rembourser le montant.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *