Actualités
10:01 21 mai 2019

Les services de transport en commun ne font pas l’unanimité dans Les Bocages

Les services de transport en commun ne font pas l’unanimité dans Les Bocages
Une équipe du RTC est allé rencontrer les citoyens de Saint-Augustin pour présenter ses nouveaux services. (Photo Métro Média – François Cattapan)

MOBILITÉ. La restructuration de la desserte du territoire de Saint-Augustin par le Réseau de transport de la Capitale (RTC) ne fait pas l’unanimité. Tout particulièrement le nouveau parcours 94, dans le secteur Les Bocages, où des citoyens ont lancé une pétition pour déplorer ce qu’ils perçoivent comme une baisse de service.

À ce jour, le mouvement d’opposition a recueilli quelque 600 signatures le long du futur trajet devant en fusionner deux en augmentant sa fréquence. De l’avis de Félix Meisels, l’un des initiateurs de la pétition en ligne, «les gens du RTC ont présenté un projet qui a reçu une volée de critiques en mai 2018. Si bien que le projet devant entrer en vigueur en décembre dernier a été reporté à août 2019. Là, ils nous reviennent un an plus tard avec des ajustements mineurs et c’est à prendre ou à laisser.»

Parmi les principales récriminations des usagers déçus, il y a la perte du parcours express qui assurait un accès plus rapide vers le centre-ville de Québec. En faisant un trajet plus long parsemé d’arrêts, les gens y voient un risque de désintérêt envers le transport en commun. « Si ça me prend 1h30 pour me rendre ou revenir du travail, je vais prendre ma voiture», évoquent certains signataires inquiets comme Marc-André Croteau.

D’autres citoyens se montrent préoccupés par la sécurité sur les trajets envisagés dans certaines rues résidentielles secondaires non dotées de trottoirs. Enfin, l’arrêt de desserte dans les parties éloignées de la municipalité pour la compléter par le service de taxibus occasionne une double dépense. «À 2$ additionnels le trajet, en plus de devoir appeler et attendre un passage, c’est un désincitatif à prendre le bus. Bref, il y aura plus de monde en voiture et davantage de problèmes de congestion sur les routes», ajoute M. Croteau.

RTC sur place

Désireuse de présenter les améliorations apportées à son offre de services pour Saint-Augustin, l’équipe du RTC a organisé un kiosque d’information au Campus Notre-Dame-de-Foy. Ses représentants étaient sur place pour répondre aux questions sur la nouvelle desserte du secteur devant entrer en vigueur le 17 août, dont le remplacement des bus 95 et 295 par le parcours 94. Bonifié par l’ajout de 30 départs quotidiens (17 allers et 13 retours) et une fréquence aux 30 minutes, celui-ci reliera le campus universitaire et les cégeps de la haute-ville, en plus d’être prolongé jusqu’à la colline parlementaire.

Une soixantaine de personnes ont participé à l’exercice de communication organisé au CNDF. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Environ 60 personnes ont participé à la rencontre du RTC pour s’exprimer au sujet des changements qui toucheront leur secteur. Du nombre, MM Meisels et Croteau ont tenté à nouveau de faire valoir leur point de vue pour assurer un transport en commun efficace, notamment par l’ajout nécessaire d’un parcours express. La prochaine étape sera d’aller déposer leur pétition au conseil municipal local et à l’assemblée du RTC.

De son côté, Rémi Normand a insisté sur l’ouverture démontrée par son organisation pour apporter des améliorations à la desserte de Saint-Augustin. «Ils nous ont transmis leurs doléances lors d’une première rencontre et on a ajusté notre offre. On parle de sérieuses bonifications, mais il y aura toujours des gens insatisfaits. Surtout, quand on redresse et regroupe des parcours. Peut-être qu’il reste d’autres irritants qui méritent notre attention. C’est pour ça qu’on est allé les revoir, afin de présenter le projet et prendre le pouls. Une opération de communication, ce n’est jamais mauvais», conclut le président du RTC.

Québec Hebdo

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Félyse Lavoie

    Bonjour,
    Le RTC a bonifié le tout Cap-Rouge et leur clientèle étudiante, le secteur du Lac St-Augustin Sud est complètement réduit en service. Aucune comparaison avec ce que nous bénéficions depuis plus de trente ans, surtout avant l’obligation du service avec le RTC. Pourtant on ne nous annonce pas de baisse de taxes!

  • Benoît Trudel

    À qui veut bien le lire, voici quelques faits et mes commentaires: saviez-vous que des affiches papier 8,5 x 11 avec un lien vers la pétition en ligne, installées dans les abribus il y 2-3 semaines, ont été arrachées à la hâte, puis remplacées par des affiches plastifiées de 11 x 17 en couleurs, invitant les usagers à une séance spéciale? Lors de cette fameuse séance d’information du RTC, étiez-vous au courant du fait qu’on nous accueillait un à la fois, en nous faisant attendre, encadrés d’un nombre impressionnant de porte-parole, et qu’il y avait même un gardien de sécurité pour éviter tout débordement? Avec les gros moyens interactifs chers… Car ce budget semblait sans limites. Ils ne sont pas venus nous écouter, ils sont venus avec un armada de vente pour nous contraindre à accepter le projet tel quel! Une mascarade bien organisée!! Exactement comme le magicien qui attire l’attention sur sa main droit, pendant que la gauche subtilise votre montre! Ils ont simplement réagi au mouvement initié at des signataires d’une pétition!! Aucune autre réplique que le laconique argument: «on est désolé, mais on se plie à une majorité d’étudiants, on n’a rien de mieux à vous suggérer… ».
    À ma connaissance, un étudiant de CÉGEP ou d’université ne paie ni plein tarif, ni frais d’agglomération, ni taxes sur ses plaques, et ne va pas à l’école 3 mois par année… il travaillera peut-être même à l’extérieur de Québec après ses études! Il me semble également que les express ont été créés à l’origine pour accommoder les travailleurs qui doivent depuis utiliser ce service, bon comme mauvais, sans aucune alternative valable dans notre secteur après le retrait de la seule ligne express qui nous dessert (295) le 17 août prochain… où seront les clients potentiels du tramway quand il sera opérationnel? Dans leur auto, ou dans une autre ville!! Elles sont où ces sérieuses bonifications? Dans la tête des dirigeants du RTC, pas dans les nouveaux tracés proposés!! On poussait même l’audace jusqu’à nous dire: «si vous n’êtes pas content, il existe une pétition en ligne… Cherchez sur internet, c’est quelque part… » Incroyable mais vrai! C’est vendeur au cube comme argument!!
    Ce n’est pas du chiâlage que de vouloir un retour sur investissement: car moi, monsieur, je fais les frais de ces décisions bâclées! Je n’ai pas le luxe de me payer un stationnement à grands frais au centre-ville: ce qu’il y aura pour moi, c’est plus de casses-têtes, de temps perdu et plus de retards à prévoir pour le même salaire! Ben oui, c’est uniquement pour gagner ma vie que je dois m’astreindre à une telle gymnastique de transport, autrement je polluerais ma planète comme tous les autres automobilistes!! Sauver l’environnement? Expliquez-moi maintenant de quelle façon?? M. Normand a beau jaser, il ne vit pas ma réalité et n’en a que faire de mes doléances: c’est de la pseudo écoute! Il n’est pas sincère dans son discours, autrement qu’il me le prouve mieux que ça! Il n’a pas l’audace de vraiment écouter ses plus assidus usagers et de revenir sur sa décision, vous le constaterez bien assez vite… il va prétendre qu’il n’y a qu’un petit groupuscule de radoteurs et va vouloir nous passer sa nouvelle desserte comme une panacée qui répond aux besoins de la population: désinformation crasse et sournoise!! Manipulation de l’information pour bien paraître devant l’opinion publique! Honte à vous, décideurs investis d’une mission!!
    Utilisateurs en périphérie, méfiez-vous: on va passer le même régime minceur dans d’autres secteurs lors d’une 2e et une 3e phase… Sûrement pour augmenter l’achalandage!! Pendant ce temps, des habitants de Neuville et Cap-Santé vont stationner à l’aréna du village, pour qu’on les regarde passer au loin, sur A-40, pendant qu’on paie des taxes d’agglomération à leur place!! Dans la vie on a toujours le choix, alors il faudra bientôt choisir entre: changer de job, polluer avec son auto 2 fois par jour pour stationner dans un Parc-o-bus limité en espaces de stationnement et à 10 minutes plus loin (prendre son auto pour prendre le bus, c’est winner!), ou déménager et bouleverser ma vie familiale … Pourquoi faut-il encore se battre en 2019 pour avoir droit à un service de transport en commun digne de ce nom dans une agglomération de la taille de la nôtre (sur une artère passante en plus), et qui va bientôt profiter à des gens qui paient moins cher de taxes que moi? 40 ans à utiliser un service en commun, et c’est tout ce qu’on me propose? Big deal! C’est le seul service de transport en commun existant à Québec… et il est administré par des gens qui ne l’utilisent même pas! Faites ce que ce dis, pas ce que je fais… très épanouissant comme attitude! Au lieu de réduire les dépenses, pourquoi ne pas travailler à augmenter les revenus? Ah oui, c’est exactement ce qu’ils vont faire en enfant-de-chiennisant la vie des travailleurs ordinaires comme moi!! Bonification? Quelle bonification?? Où ça??? « Si vous n’êtes pas satisfaits, on en est désolé…». Désolé? Vraiment?? J’ai tellement hâte au 17 août!… C’est moi qui suis désolé d’un tel service de petit village perdu au fond de nulle part… C’est franchement désolant tout court! C’est pas vraiment l’image que j’avais de la fluidité du transport dans notre agglomération…

  • Fernand Trudel

    De quelle ouverture parle M. Normand ??? Informer les résidents après coup pour les amadouer.

    Drôle de dirigeants transparents qui imposent leur vue aux usagers sans consultation préalable.