Actualités
10:30 14 mai 2019

Chef de père en fils

Chef de père en fils
Photo: (Photo gracieuseté)Tristan Lambert suit les traces de son père.

Restaurant Bistango

CUISINE. Tristan Lambert est devenu tout récemment chef exécutif du restaurant Bistango, suivant les traces de son père Sylvain Lambert, désormais directeur des opérations. Lambert fils, âgé de 25 ans, s’est lancée dans la cuisine parce qu’il connaissait ça mais a découvert une véritable passion et l’occasion d’exprimer son talent.

Tristan Lambert l’annonce d’emblée, il a fait le choix d’aller faire son DEP en cuisine professionnelle «parce que c’était facile, c’était aussi un terrain connu pour moi. Il faut dire aussi que je n’étais pas très studieux, admet-il en riant. Mais j’ai découvert une passion».

Celui qui a commencé à la plonge dans le restaurant de son père à 14 ans, a fait ses classes sous plusieurs ailes protectrices, notamment le chef de la portion traiteur du groupe Restos plaisirs.

Des conditions de travail qui lui conviennent

Il est reconnu que le milieu de la restauration n’offre pas des conditions de travail toujours faciles. Pour le jeune Lambert, ce n’est cependant pas un problème. «Au Bistango, on a de la chance de ne pas avoir de déficit de personnel. On a des employés qui sont là depuis 30 ans et des clients réguliers», fait valoir le chef. Pour lui, avoir une vie en dehors du travail est important et il préfère d’ailleurs les horaires de soir. «Ça me permet d’avoir mes activités avant d’aller travailler et d’être bien quand j’y suis. C’est simplement une façon un peu différente de vivre», indique le résident de Sainte-Foy.

Dans les pas de papa?

«Mon père est resté là [au Bistango] longtemps. Est-ce que je veux rester 25 ans dans la même maison? Je ne le sais pas encore», explique celui qui confie qu’actuellement il est aux anges et que ça lui prendrait beaucoup d’arguments pour changer. «Le Groupe Germain [Jean-Yves et Christiane Germain sont les copropriétaires de l’établissement] offre beaucoup d’opportunités à travers le Canada», ajoute-t-il.

De la créativité

Tristan Lambert aime particulièrement cuisiner les pâtes fraîches et farcies pour «la minutie et l’attention que ça prend». Le menu qu’il a concocté pour le Bistango, intitulé Monochrome, est inspiré des couleurs des aliments. «C’est une façon de partir sur une idée pour stimuler la créativité. Ça aide aussi à diversifier quand tu travailles avec le même produit, de décliner les couleurs», mentionne-t-il.

Éventuellement, le tout jeune chef pourra concrétiser son rêve d’avoir son propre restaurant, mais pour l’instant, il se dit très fier d’être à sa place.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *