Économie
11:21 15 avril 2019

Le Domaine Le Gendre poursuit son développement

Le Domaine Le Gendre poursuit son développement
Les Domaine Le Gendre voit s'ajouter les résidences neuves et nécessite l'ouverture de nouvelles rues. (Photo Métro Média – François Cattapan)

CONSTRUCTION. Le projet résidentiel du Domaine Le Gendre entame sa phase 3 à Cap-Rouge. Le promoteur Groupe Dallaire a obtenu le feu vert de la Ville de Québec pour réaliser le prolongement des rues Stanley-Cosgrove et William-Wood, cette dernière devant déboucher sur le boulevard de la Chaudière.

Selon les détails présentés dans un récent sommaire décisionnel municipal, cette nouvelle phase vise à desservir 40 terrains additionnels qui s’ajouteront aux 159 autres issus des phases 1 et 2. Plus spécifiquement, la phase 3 permettra la construction de deux résidences unifamiliales isolées, dont le prix de vente moyen s’élèvera à 475 000$, et de 38 résidences unifamiliales jumelées, au prix de vente moyen de 325 000$. Cela représente un investissement total de 13,3M$.

«Il est à noter que la planification de la gestion des eaux de surface a été faite pour la globalité du projet et que le bassin de rétention réalisé dans le cadre de la phase 1 desservira l’ensemble du site. De plus, la gestion des milieux humides est un enjeu qui a été traité globalement pour l’ensemble du projet. Cela a fait l’objet d’un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement», révèle le document.

Précisions qu’aucune participation financière de la Ville n’est prévue pour ce projet conforme aux orientations du Plan directeur d’aménagement et de développement (PDAD). Il a été soumis aux services concernés ainsi qu’à la Division de la gestion territoriale. Il a également fait l’objet d’une analyse d’impact fiscal et il remplit les conditions à son acceptation par le conseil municipal.

La portion du territoire qui accueillera le prolongement des rues Stanley-Cosgrove et William-Wood se trouve encadrée en rouge sur la carte. (Illustration gracieuseté)

Autres projets en vue

Le secteur situé à proximité du magasin Ikea connaît une grande effervescence. Des promoteurs inscrits au Registre des lobbyistes ont récemment manifesté de l’intérêt pour y ériger des projets. C’est le cas d’Immostar, qui souhaite faire modifier le zonage dans le but de permettre l’implantation d’un édifice multiservice sur le terrain du 1100 boulevard de la Chaudière. L’intention consiste à offrir aux citoyens des alentours une meilleure offre de services de proximité.

Les Immeubles Roussin ont également entrepris des démarches pour obtenir un zonage industriel et commercial relativement à des terrains situés sur le boulevard de la Chaudière. Non zonés, ceux-ci sont actuellement confinés à un plan d’aménagement d’ensemble. Le projet fera également l’objet d’une demande au ministère de l’Environnement en vue d’obtenir des mesures compensatoires relatives aux zones humides (aménagement d’étangs), pour des terrains près de l’autoroute Duplessis.

Québec Hebdo

Commentaires 1

Répondre à jeannette casavant Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *