Actualités
09:51 15 février 2019

Déversement d’eaux usées pour réparer une conduite importante

Déversement d’eaux usées pour réparer une conduite importante
(Illustration gracieuseté)

VOIRIE. Des travaux de réfection d’une conduite sanitaire sont prévus ce lundi 18 février dans le secteur de Sainte-Foy–Sillery. Afin de limiter le déversement d’eaux usées non traitées dans le fleuve, la Ville de Québec incite les usagers à réduire leur consommation durant cette intervention rendue nécessaire.

Selon l’agente au Service des communications de la municipalité, Wendy Whittom, les travaux réalisés consistent en l’installation d’une gaine en fibre de verre sur une conduite en béton de 900 millimètres sous pression. Celle-ci est localisée en bordure du fleuve Saint-Laurent, à proximité du pont Pierre-Laporte.

«Ce chantier fait suite aux travaux préparatoires effectués en décembre dernier. Le mois de février a été privilégié puisque cette période de l’année représente le moment où le débit d’eaux usées est le plus faible à cet endroit», précise Mme Whittom, qui ajoute que les citoyens n’en verront pas d’effet.

À la Ville, on indique que le volume maximal qui pourrait être déversé, soit 125 millions de litres sur une durée maximale de 120 heures, représente 0,09% des 137 milliards de litres d’eaux usées traitées annuellement. Également, on rappelle que le débit moyen du fleuve est de 12 millions de litres à la seconde.

Prévenir le pire

«La prévention des bris est la meilleure façon de limiter les impacts sur l’environnement à long terme. En effet, à défaut de réaliser ces travaux planifiés, un bris majeur pourrait entraîner un déversement d’eaux usées de plus grande importance et incontrôlable», fait valoir Mme Whittom.

Elle rappelle que lors de travaux qui génèrent un déversement d’eaux usées non traitées dans le milieu naturel, les mesures d’atténuation nécessaires sont mises en place. La Ville travaille en étroite collaboration avec le ministère de l’Environnement, Environnement Canada, ainsi que les entreprises et organismes susceptibles d’être affectés par le déversement.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *