Communaute
09:01 10 janvier 2019

Succès pour «Cuistots en herbe» à la MDJ L’Envol

Succès pour «Cuistots en herbe» à la MDJ L’Envol
Photo: (Photo gracieuseté)Âgés de 10 à 13 ans, les participants au camp «Cuistots en herbe» ont assimilé des notions de base en cuisine, dans une atmosphère amusante et détendue.

ALIMENTATION. Fidèle à sa démarche favorisant de saines habitudes de vie, la Maison des jeunes (MDJ) L’Envol a eu l’idée de transmettre quelques notions de base en cuisine au cours de l’été. C’est dans cette optique que les participants au camp «Cuistots en herbe» ont eu l’occasion de peaufiner leur savoir-faire.

Rendue possible grâce au programme national «Besoins essentiels, avenirs meilleurs» de Repaires jeunesse Canada, l’initiative a permis à 10 jeunes d’apprendre à se débrouiller au fourneau. Au cours de cette expérience estivale, ils ont acquis des notions en matière d’hygiène, de salubrité et de sécurité, avant de maîtriser les techniques de base pour élaborer quelques recettes.

«Au final, la formation leur aura notamment appris comment faire une vinaigrette ou une mayonnaise, aussi bien que savoir décortiquer une crevette ou apprêter un poisson. Ils ont également abordé les vertus de certains aliments et revisité divers aspects des saines habitudes alimentaires inspirées du guide canadien», précise Caroline Flamand, coordonnatrice à la MDJ de Sainte-Foy.

Elle se montre plus que satisfaite de cette première expérience du genre. Surtout que le projet comportait plusieurs défis, dont celui de concilier les services de base de l’organisme en plus de s’adapter aux restrictions et allergies alimentaires potentielles. Le succès a été salué par des commentaires élogieux des parents qui avaient confié leurs pré-ados à la maison des jeunes.

Recherche de financement

La direction de L’Envol caresse l’espoir de revenir avec le camp «Cuistots en herbe» l’été prochain. Cependant, comme le projet bénéficiait d’un financement non récurrent, les membres du personnel et le c.a. tentent de trouver des sources de financement qui permettra sa reconduction. Une aide de Repaires jeunesse Canada a contribué à la réalisation du projet-pilote.

«Notre désir est de permettre de nouveau à des jeunes de profiter de cette expérience enrichissante et formatrice. Évidemment, note Mme Flamand, nous prévoyons y apporter quelques modifications pour la bonifier et le rendre encore plus efficace à sa 2e édition.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *