Actualités
07:29 19 décembre 2018

Les taxes grimpent de 3,2% à Saint-Augustin

Les taxes grimpent de 3,2% à Saint-Augustin
Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau a établi cadre financier sur cinq ans pour sécuriser le budget de la Ville et ramener la dette à un niveau raisonnable. (Photo Métro Média – François Cattapan)

MUNICIPAL. Malgré l’éclaircie financière survenue en cours d’année, la Ville de Saint-Augustin continue de prioriser le remboursement accéléré de son importante dette accumulée. Résultat: les rentrées d’argent inattendues dans le trésor public n’empêcheront pas les taxes municipales d’augmenter de 3,2% en 2019.

Cette hausse se répartit comme suit: 1,7% de base auquel s’additionne 1,5% pour le remboursement de la dette. Cette taxe spéciale s’ajoutera encore au cours des prochains exercices financiers jusqu’en 2023, conformément au plan quinquennal de l’administration du maire Sylvain Juneau.

«Je me suis présenté en politique pour résoudre le problème majeur de la dette démesurée qui atteignait plus de 300% du budget de fonctionnement de notre Ville. J’ai été élu avec un groupe de conseillers indépendants qui partagent cette priorité. Notre plan de match prévoit stabiliser les finances de la municipalité et tant mieux si des surprises surviennent pour permettre d’atteindre cet objectif plus rapidement», commente M. Juneau.

À cet égard, la dette a reculé de 101M$ à 88M$ cette année et le maire prévoit un autre recul à 77M$ en 2019. Cette performance est attribuable à deux grosses entrées d’argent non planifiées, soit un surplus budgétaire de 8M$ et un remboursement de 6,5M$ en reconnaissance de surfacturation de l’agglomération. S’ajoutent aussi une baisse des dépenses générales ainsi que divers  projets payés comptant (sans emprunt). Cette façon d’opérer sera d’ailleurs maintenue pour les cinq prochaines années.

Discours maintenu

Le maire Juneau garde le cap sur ses objectifs à court et moyen termes. «Ça a pris huit ans à s’enliser avec l’ancienne administration et il faut prévoir autant de temps pour s’en sortir», avertit-il en préférant jouer de prudence et préserver les infrastructures existantes de la Ville en continuant d’y investir sans creuser sa dette.

Pour la maison moyenne de 360 451$, les taxes foncières 2019 s’élèveront à 3893$, montant auquel s’ajoutent les frais de services municipaux pour un total 4350$. Il faut également considérer certaines variations en fonction des réalités du nouveau rôle d’évaluation.

M. Juneau souligne l’introduction d’une nouvelle catégorie commerciale à un taux réduit pour la première tranche de 250 000$ (3,75/100$ à 2,89/100$). Cette mesure vise à donner un répit aux petits commerces de proximité. La facture évaluée à environ 300 000$ est répartie sur l’ensemble du budget d’opération de 60,4M$.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *