Actualités
08:45 12 décembre 2018

Gel de taxes à L’Ancienne-Lorette

Gel de taxes à L’Ancienne-Lorette
Après avoir présenté un budget sans hausse de taxes pour 2019, le maire Émile Loranger a été au cœur d'une controverse le concernant. (Photo Métro Média – François Cattapan)

MUNICIPAL. Les élus de L’Ancienne-Lorette ont adopté un budget de fonctionnement 2019, qui prévoit un gel du compte de taxes moyen pour la presque totalité des contribuables.

En fait, seule la catégorie d’immeubles locatifs (+6 appartements) verra sa facture faire un bond appréciable de 6,6%. Cet ajustement est rendu nécessaire en vue de respecter l’esprit de la loi voulant que le taux foncier résidentiel soit le plus bas de l’ensemble des catégories de propriétés. Or, ce n’était pas le cas et la situation a dû être corrigée.

Par ailleurs, le gel de taxes est relatif puisque le taux foncier résidentiel passe néanmoins de 0,8938 à 0,8951 du 100$ d’évaluation à la faveur du nouveau rôle triennal qui entrera en vigueur. Ainsi, en fonction de la fluctuation de la valeur d’une résidence, son propriétaire pourrait observer une faible hausse de son compte. Par contre, il n’y aura aucune augmentation des frais pour les services d’aqueduc, d’égout et de déchets.

Enquête rejetée

L’assemblée du conseil municipal lorettain s’est animée lorsqu’est venu le temps de voter une résolution visant à demander à la Commission municipale du Québec (CMQ) d’enquêter sur le comportement du maire en lien avec la plainte pour harcèlement psychologique déposée par une employée. Les élus favorables y voyaient un moyen de faire la lumière sur les événements qui ont mené à un règlement hors cour qui a coûté 330 000$ à la Ville. Les opposants plaidaient pour éviter d’autres dépenses considérant que les pénalités de la CMQ sont peu coercitives.

Ironie du sort, le vote égal à trois élus de chaque côté a été tranché par Émile Loranger lui-même. Celui-ci s’est prononcé contre la démarche disciplinaire le concernant. Une situation qui suscité la critique de plusieurs citoyens présents. L’apparence de conflit d’intérêts a été vertement dénoncée et pourrait se retrouver devant la CMQ.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *