Football
10:21 26 mars 2021 | mise à jour le: 26 mars 2021 à 10:21 temps de lecture: 4 minutes

Le recrutement des Titans en mode pandémique

Le recrutement des Titans en mode pandémique
Dave Parent a hâte de pouvoir laisser son masque à la maison. Photo Métro Média – Archive

FOOTBALL. Une nouvelle cohorte de recrues va bientôt envahir le campus Charlesbourg du Cégep Limoilou. L’entraîneur-chef Dave Parent est très content de la qualité du recrutement même s’il avoue que la crise sanitaire a compliqué les choses.

Les Titans ont hâte de fouler le terrain. Photo Métro Média – Archives

«Même s’il n’y a pas eu de saison scolaire, nous avions déjà une très bonne idée des gars qu’on voulait recruter. La difficulté a été de faire le recrutement à distance. J’ai trouvé ça difficile de ne plus avoir le côté interpersonnel. Je vais toujours visiter les jeunes dans leurs maisons, je parle avec eux et leurs parents. Cette touche personnelle est importante pour notre programme et ce n’était pas la même chose de le faire par des moyens technologiques», précise le pilote des Titans.

L’annulation de la dernière saison collégiale a été accueillie avec une vive déception par les Titans qui étaient parmi les équipes favorites du circuit. Cependant, l’entraîneur-chef de la formation refuse de vivre dans le passé alors qu’il attend déjà avec impatience la prochaine saison.

«On ne s’attend pas à une baisse de régime l’an prochain. On a retrouvé l’équilibre dans notre programme alors qu’on peut compter sur un ratio balancé de joueurs de première année et de joueurs vétérans. On est confiant de se retrouver dans le premier tiers de la ligue. La seule différence est que l’an dernier, c’est notre offensive qui comptait plus de maturité alors que c’est notre défensive qui sera aguerrie à l’automne prochain.

Recrutement offensif

Un total de 20 recrues en plus d’un transfert sont maintenant membres à part entière des Titans. La formation a volontairement

baissé son nombre de joueurs à 60 afin de s’assurer que tous les joueurs seront en uniforme pour les parties. Voici les prises intéressantes de l’équipe.

«Nous avons regarni la ligne offensive avec l’arrivée de Samuel Cahill du Collège Bourget. C’est un gros garde de six pieds trois pouces et 265 livres. Nous avons également Mathieu Morin de l’Académie Saint-Louis qui arrive à la position de bloqueur. Nous avons également recruté deux quarts-arrières : Jonathan Tremblay de Roger-Comptois et Samuel Cinq des Sentiers. Ils ont des styles différents. Ludovik Verret de l’Académie Saint-Louis est également une belle prise à la position de receveur. Défensivement, nous avions un peu moins de besoins, mais je suis très content que Valery Feliz Accoley du Collège François-de-Laval se joigne à nous. C’est un gars hyper athlétique qui va très bien se greffer à l’unité des secondeurs.»

Aucune hécatombe

La saison morte a vu le pilote changer de chapeau alors qu’il a été transformé sans le vouloir à un rôle de psychologue auprès des jeunes.

«La pandémie a été très difficile. Trois joueurs sur 43 ont décidé d’accrocher les crampons. Honnêtement, je m’attendais à plus de joueurs qui allaient arrêter. Il y a eu une chute dans les notes de nos étudiants-athlètes. Le pourcentage de réussite des cours a passé de 94% à 86%. Sans notre suivi pédagogique serré, la situation aurait été nettement pire. La situation est très fragile. C’est difficile mentalement pour les jeunes et ils ont vraiment besoin de reprendre la pratique sportive impérativement», termine celui qui est en place avec les Titans depuis la saison inaugurale du programme en 2009.

Dave Parent a parlé à 28 joueurs lors de la dernière période de recrutement. Photo Métro Média – Archives

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *