Charlesbourg Express
14:53 22 mai 2020 | mise à jour le: 22 mai 2020 à 14:53

Le Golf de la Faune plein à craquer

Le Golf de la Faune plein à craquer
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

DÉCONFINEMENT. Quelques sports individuels et sans contact ont pu reprendre dans le cadre du déconfinement, dont le tennis et le golf, pour le plus grand plaisir des propriétaires de terrains. C’est le cas du Golf de la Faune où une clientèle plus diversifiée que jamais fait également son apparition, dans la fébrilité de recommencer une activité sportive et divertissante.

«On est très heureux que les gens puissent retourner sur le terrain. Ça leur fait du bien physiquement et psychologiquement», fait valoir Caroline Duplain, directrice des opérations à l’hôtel Hilton avoisinant, en soutien au directeur du golf.

Le propriétaire du circuit de 18 trous a dû mettre en branle une série de mesures sanitaires pour l’ouverture. «On a marqué des lignes rouges au sol pour respecter la distanciation sociale, quand on arrive proche des trous par exemple. On rappelle qu’il faut bien se laver les mains, les gens ne peuvent pas non plus attendre à l’intérieur dans le Pro shop. Les départs se font aux dix minutes plutôt qu’aux sept minutes habituelles. Les salles de bains sont ouvertes et lavées très régulièrement», énumère Mme Duplain.

Un succès inespéré

Dès la première journée, le club de golf a reçu plus de 270 inscriptions. «Ça se remplit très vite. On sent que les gens savourent leur venue ici», fait valoir la directrice des opérations de l’hôtel.

«On est vraiment soulagé. Plus de 270 personnes au rendez-vous, c’est inespéré. On n’a presque pas perdu de journées par rapport à la saison précédente», explique quant à lui Christopher Deblois Perreault, propriétaire du club, qui affirme que la proportion de nouveaux joueurs pour la première journée est de 20 à 25%.

En plus des habituels abonnés qui sont en majorité des retraités, le propriétaire observe un rajeunissement de la clientèle, difficile à chiffrer pour le moment.

Pour accommoder les clients qui ont un abonnement de saison qui comprend un montant obligatoire de 500$ en nourriture et boisson, le Golf de la Faune a pu maintenir une offre de casse-croûte avec mets à emporter.

Le propriétaire du terrain Christopher Deblois Perreault.

 

 

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *