Communaute
07:00 16 août 2021 | mise à jour le: 12 août 2021 à 09:44 Temps de lecture: 3 minutes

Poterie: un art ancestral qui fait du bien

Poterie: un art ancestral qui fait du bien
Photo: Métro média - Mona LechasseurLa co-propriétaire devant son coin boutique en compagnie de Bella.

AFFAIRES. Parfois exposée dans les musées du monde, parfois vendue dans des boutiques spécialisées, la poterie est un art millénaire qui continue de plaire, au grand bonheur de l’entreprise Terre et biscuit qui en fait sa spécialité.

Un terrain de jeu

L’entreprise a débuté ses opérations en France en 2008 et a été relocalisée à Québec en 2012, dans l’arrondissement Charlesbourg. Les propriétaires céramistes Estelle Dezauziers et Carl Forgues donnent des ateliers de tournage et offrent un coin boutique pour les amateurs de tasses, de plats, d’assiettes et de petits pots faits à la main. «Je viens de France et j’ai immigré au Québec en 2012, explique la dame. J’ai eu envie de partager ma passion et c’est toujours un plaisir de transmettre mes connaissances.»

Le coin atelier est le terrain de jeu des clients et des propriétaires. Il comprend huit tours, de l’argile et un grand nombre de petites pièces qui attendent le bon moment pour être cuites dans le grand four. Les techniques de tournage sont complexes et le processus comporte des étapes de séchage et de cuisson jusqu’à 2300 degrés Fahrenheit. «On commence les techniques en mode découverte en créant de petites pièces, mais il faut être patient!, lance la co-propriétaire. Apprendre le tournage, c’est comme apprendre un instrument. On explore, on peaufine et on s’améliore jour après jour. Les résultats sont ensuite magnifiques.»

Une touche thérapeutique

L’entreprise accueille des écoles, des services de garde et parfois des groupes de jeunes vivant des petits et grands défis. Les co-propriétaires se rendent aussi dans des organismes de la région. «Par exemple, je suis allée à l’Association des personnes handicapées de Charlesbourg pour donner un atelier de modelage avec de l’argile, poursuit-t-elle. Le groupe était réceptif, ouvert et très ému de recevoir leur pièce une fois qu’elle était cuite. Une magnifique expérience humaine pour moi aussi!»

«On pense à rien d’autre quand on crée, parce qu’on est dans notre bulle.»

-Carl Forgues, co-propriétaire

Selon les co-propriétaires qui habitent le secteur Lebourgneuf, le tournage est un art qui permet de relaxer et d’être dans sa bulle. Bella, le chien à trois pattes, fait aussi partie de l’entreprise. «Elle fait du bien autant aux enfants qu’aux adultes rien que par sa présence», ajoute Carl Forgues.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *