Communaute
21:04 1 juin 2016 | mise à jour le: 1 juin 2016 à 21:04

Les prix Reconnaissance-patrimoine honorent ses lauréats

PATRIMOINE. À l’occasion de la 10e édition des prix Reconnaissance-patrimoine, la Société d’histoire de Charlesbourg a décerné trois mentions qui viennent récompenser les efforts investis en matière de patrimoine.

Dans la catégorie «Conservation et restauration du patrimoine bâti», ses boiseries originales, ses lucarnes magistrales et son architecture peu retouchée ont valu à la Maison Lefebvre, dans le Trait-Carré, de s’attirer les faveurs du jury. Bâtie à la fin du 18e siècle sur une terre de la seigneurie Notre-Dame-des-Anges, elle a vu défiler nombre de propriétaires au fil du temps, de Jean-Baptiste-Marie Bédard en 1776 à l’architecte Louis-Philippe Lefebvre en 1922, dont la famille en jouit depuis.

De sa construction jusqu’à aujourd’hui, la résidence changera légèrement de visage au gré des travaux menés. Paul Nolet, qui agissait à titre d’architecte-conseil auprès du comité de sélection, a souligné à ce titre l’harmonie des changements opérés sur la maison qui, près de 250 ans plus tard, n’a pas perdu son air d’époque. Ce n’est pas moins en toute humilité que son occupante actuelle, Thérèse Lefebvre, est venue cueillir son prix lors de la cérémonie officielle, à la Maison du Renouveau.

Une porteuse de traditions

Dans le volet «Porteur de traditions», la Société d’histoire a récompensé le travail de moine de Cécile Villeneuve qui, en 35 ans, aura signé plusieurs livres qui assurent à Charlesbourg et à ses familles de passer à la postérité. Biographies et histoire de gens de Charlesbourg (1983), Registres de la paroisse Saint-Charles-Borromée de Charlesbourg (1993), Charlesbourg, son histoire (2000): des documents précieux, ambitieux, qui sont autant d’outils de référence pour les gens dont ils racontent les origines que pour les amateurs d’histoire.

Pour la diffusion d’un «vent de mémoire»

Enfin, Geneviève Roussel est repartie avec le prix du volet «Diffusion», grâce à son projet Vent de mémoire diffusé sur CCAP.tv en 2015. Cette série déclinée en sept émissions a donné ses 15 minutes de gloire aux municipalités de la couronne nord, en revenant sur les origines du développement de ce coin de pays en plein essor. Pour Notre-Dame-des-Laurentides, la réalisatrice a pu compter sur les recherches locales menées par l’historien José Doré, qui a donc partagé les honneurs avec Mme Roussel.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *