Communaute
10:39 29 juin 2018 | mise à jour le: 29 juin 2018 à 10:39 temps de lecture: 2 minutes

Cercle de Fermières: une nouvelle venue en poste

Le Cercle de Fermières de Charlesbourg accueille une nouvelle personne en charge des communications.    

Lili Bouchard et Sylvie Tremblay deux passionnées des arts traditionnels

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Lili Bouchard remplace Sylvie Tremblay qui quitte ses fonctions pour des raisons personnelles. En apprentissage depuis quelque temps, Mme Bouchard entrera officiellement en fonction au mois de septembre et voue une véritable passion au tissage.

«C’est maladif! J’ai toujours vu ma mère tisser. Alors j’ai toujours dis qu’un jour je serais ici au Cercle. Donc, je suis devenue membre il y a un an. J’ai appris le métier à tisser avec beaucoup de pratique. J’arrive ici à 6h tellement j’aime ça et il m’arrive de revenir après le souper. Un jour, j’ai approché Denise Germain la présidente, pour lui offrir de m’impliquer davantage. Et elle m’a prise dans le C.A..»

La nouvelle recrue est fleuriste de formation, anciennement infirmière et travaille dans le domaine de l’horticulture.  

C’est ce qui fait la richesse du Cercle: peu importe le métier, les membres se côtoient avec la passion commune du tricot, du tissage, de la broderie et de la fabrication de courtes-pointes.

L’organisation a parmi ses membres d’anciennes politiciennes, des agentes d’immeuble, des professionnelles de la santé. Elle a connu une augmentation de fréquentation de l’ordre de 35%.

«Et nous avons des personnes de tous les âges. Notre plus jeune a 14 ans, la plus âgée 92 ans. On sent vraiment qu’il y a un regain du tricot et du tissage, surtout chez les trentenaires», précise Sylvie Tremblay.

Le Cercle de Fermières de Charlesbourg, comme ailleurs au Québec, est ouvert exclusivement aux femmes.

«Mais c’est sûr qu’on peut toujours compter sur l’aide de nos hommes. Par exemple pour déplacer nos métiers à tisser. Ils ont le droit de venir ici, mais pas pour être membre!» souligne Mme Tremblay.

Pour en savoir davantage sur l’organisation ou pour joindre ses rangs, vous pouvez communiquer avec Denise Germain au 418 626-3160. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *