Communaute
14:00 31 juillet 2018 | mise à jour le: 31 juillet 2018 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Le don de l’audition

L’Association des personnes avec une déficience de l’audition (APDA) basée à Charlesbourg lance le projet «D’une oreille à l’autre» dans un geste à la fois  environnemental et écologique.  

Une partie de l’équipe de l’APDA, Chantal Fortin, Marie-Hélène Tremblay et Anne-Sophie Verreault

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Très coûteux et donc inaccessibles pour plusieurs, les prothèses auditives et les appareils de suppléance à l’audition ne sont pas à la portée de toutes les bourses.

C’est pourquoi l’APDA a mis sur pied le projet de revalorisation de ces outils dans le but de donner un accès équitable à l’audition pour les personnes aînées à faible revenu qui ne sont pas couvertes à 100% par une assurance publique ou privée.

«Nous existons depuis 35 ans et nous recevions plusieurs appels de gens qui n’ont pas la couverture suffisante de leur assurance afin de couvrir les prothèses auditives ou les appareils de suppléance à l’audition (un téléphone adapté par exemple). Alors, nous allons les recycler et les donner aux personnes à faible revenu. Au minimum, un appareil auditif peut coûter 1500$», explique Marie-Hélène Tremblay, directrice.

Ce sont ces boîtes qui servent à la récupération des appareils

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

L’organisme a obtenu un financement de la part du ministère de la Famille d’une durée de deux ans pour la réalisation de leur démarche avec possibilité de récurrence.

Depuis le mois de février, des points de dépôt sont disponibles pour que la population puisse faire les dons d’appareils, une collecte unique au Québec selon Chantale Fortin, chargée de projet.

«Ça ne se fait pas ici. On s’est basé sur l’Europe qui en fait la récupération depuis dix ans. Notre mentor est l’organisme Audition Solidarité là-bas, avec qui nous sommes en lien pour nous guider dans notre idée.»

Au Québec, seuls les audioprothésistes récupèrent les vielles prothèses auditives pour les envoyer dans des missions humanitaires.

Types d’appareils de suppléance à l’audition

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

En association avec l’organisme Signes d’Espoir, des personnes malentendantes seront en charge de reconditionner les appareils. Ceux-ci seront ensuite distribués par une équipe d’audioprothésistes lors de la première journée «D’une oreille à l’autre» qui aura lieu le 5 octobre chez Bérubé-Brassard du boulevard Pierre-Bertrand.

L’APDA souhaite remettre plus de 100 appareils d’ici deux ans.

Pour plus d’information sur les critères d’admissibilités et connaître les points de dépôts, visitez le http://www.apda.ca section «D’une oreille à l’autre» ou téléphonez au 418-623-5080.         

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *