Communaute
18:53 9 avril 2009 | mise à jour le: 9 avril 2009 à 18:53 temps de lecture: 2 minutes

Nova construction érigera un édifice de 24 logements sur trois étages

Depuis les six dernières années, des citoyens membres du Comité des citoyens des Lazurites se rendaient régulièrement aux séances du conseil d’arrondissement de Charlesbourg pour demander aux élus qu’ils n’autorisent pas la construction d’un édifice à haute densité à l’intersection des boulevards Jean-Talon et du Loiret.

Les citoyens craignaient entre autres que l’édifice projeté défigure le cachet visuel de cette intersection et qu’il prenne l’apparence d’un véritable mur derrière leur résidence de la rue des Lazurites. Ces derniers peuvent maintenant dormir en paix car on érigera à cet endroit un édifice de 24 logements de trois étages.

C’est la firme Nova construction qui construira l’édifice qui nécessitera un investissement de 3 M$. Le projet de construction a reçu l’aval des membres du comité consultatif d’urbanisme de même que du conseil d’arrondissement de Charlesbourg.
«Nous construirons un premier édifice de 24 logements de 4¬½ et 5½ pièces sur trois étages, a affirmé Marcel Parent de Nova construction. Nous avons fait en sorte d’écouter ce que les citoyens avaient à dire de manière à avoir des relations harmonieuses avec le voisinage. Nous avons également acheté deux autres terrains sur le boulevard du Loiret où nous comptons ériger des édifices de 32 et de 24 logements.»
«Pour les membres du comité de citoyens des Lazurites, la construction de cet édifice se veut un compromis acceptable qui tient compte de nos préoccupations, ont signifié Jean-Philippe Croft et Michel Rioux. C’est bien mieux que l’édifice de 64 logements sur quatre étages qui était prévu à l’origine. Nous entendons maintenant faire en sorte que les autres constructeurs intéressés à notre secteur respectent notre environnement.»

Les deux représentants de citoyens sont bien heureux que le promoteur ait accepté de conserver une bande de 13 mètres entre le futur édifice et les terrains de la rue des Lazurites.
«De ces 13 mètres, une bande de 10 mètres ne pourra être déboisé, a spécifié le conseiller du district des Sentiers, Michel Fecteau. Ce dossier était pour moi une priorité depuis mon élection en 2005. Je voudrais ici souligner la collaboration de Marcel Parent de Nova construction qui a été à l’écoute des demandes des citoyens, ce qui a finalement permis d’en arriver avec le présent projet.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *