Communaute
14:30 9 novembre 2007 | mise à jour le: 9 novembre 2007 à 14:30 temps de lecture: 2 minutes

Le boulanger, le fleuriste et le pâtissier

Après avoir visité Montréal, c’est dans l’arrondissement de Charlesbourg, au Centre de formation professionnelle Fierbourg qu’une délégation de Français est venue comparer le système d’éducation sur les métiers.

Trois professions ont été scrutées davantage à la loupe: boulanger, fleuriste et pâtissier. Lucien Boiche, responsable de la mission et coordonnateur emploi insertion à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône, explique cette démarche: «Notre objectif est d’établir des partenariats de stage entre le Québec et la France. Nous cherchons à offrir aux Français des stages ici de quatre semaines. S’ils restent plus longtemps au Québec que quatre semaines, ça peut remettre en cause leur formation (des stagiaires). Par exemple, pour le boulanger, la farine utilisée n’est pas la même; il y a un taux de protéine plus élevé. Le beurre, les matières grasses sont différentes, il faut revoir les matières de fabrication.»

En plus des centres de formation, des visites d’entreprises et de commerces étaient prévues au programme. «Ça nous a permis de mettre à jour les différences et les points communs. On met ça en place pour un rapprochement», fait valoir M. Boiche.

Bien sûr, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône aimerait assurer une présence lors des festivités du 400e, mais ce n’est qu’un projet pour le moment.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *