Communaute
15:02 2 février 2009 | mise à jour le: 2 février 2009 à 15:02 temps de lecture: 3 minutes

Exposition «Des idées allant vert» à l’école Guillaume-Mathieu

Une démarche entreprise par les 27 élèves de sixième année de la classe de Stéphane Robitaille de l’école Guillaume-Mathieu au début du mois de décembre dernier a connu son dénouement la semaine dernière par la présentation de l’exposition «La grande exposition : des idées allant vert».

«Le but de cette exposition était de sensibiliser les élèves de notre école, les membres du personnel et les parents à l’importance de protéger notre environnement, a indiqué Stéphane Robitaille. On désirait également promouvoir les saines habitudes de gestion des déchets chez les élèves, lesquels seront appelés à s’occuper des questions environnementales dans un avenir pas si lointain.»

C’est ainsi que les élèves de la classe de Stéphane Robitaille ont agi comme animateurs d’une douzaine de kiosques qui traitaient des trois R de l’environnement, soit la récupération, la réduction et le recyclage des diverses matières qui sont utilisées à tous les jours. On y a entre autres traité du recyclage du papier, du verre, du métal et du plastique tout comme de la fabrication du compost.

L’enseignant de l’école de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries a tout d’abord présenté le projet à ses élèves pour vérifier si l’organisation de cette exposition pouvait les intéresser. Devant leur intérêt, une représentante de l’organisme «Québec Ère», Marie-Claude Roy, est venue les rencontrer pour leur expliquer en quoi consisterait le projet.
«Les élèves ont ensuite débuté leurs recherches de manière à se préparer pour leur exposition. Ils ont contacté l’arrondissement de Charlesbourg pour savoir qu’est-ce qu’ils devaient faire pour obtenir un bac bleu. Ils sont aussi allés dans des épiceries et même jusque chez un vétérinaire pour parler de recyclage. Je crois qu’ils ont beaucoup appris en se préparant pour leur exposition», a précisé encore l’enseignant de sixième année.

De manière à bien animer les différents kiosques, les élèves ont appris des textes appropriés de manière à bien informer leurs parents qui ont visité l’exposition jeudi dernier et les autres élèves de leur école qui ont fait de même vendredi dernier.
«Grâce à notre association avec Québec Ère, on avait à notre disposition un total de 35 000 $ en matériels de toutes sortes. Question de bien faire comprendre à tous les enjeux de notre exposition, deux élèves, Émilie Brault et Antoine Denis, ont même personnifié les célèbres Popa et Moman de l’émission La Petite vie. Leur présence de même que le professionnalisme don ont fait preuve tous les élèves de ma classe ont fait en sorte d’assurer le succès de notre exposition», de conclure Stéphane Robitaille.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *