Communaute
23:52 14 janvier 2010 | mise à jour le: 14 janvier 2010 à 23:52 temps de lecture: 3 minutes

Une concentration plein air appréciée à l’école Le Sommet

Quelle belle façon d’entrer dans le traditionnel congé scolaire des fêtes que de partager un bon repas au milieu des bois cuisiné par les élèves de la toute nouvelle concentration plein air de l’école secondaire Le Sommet de Charlesbourg.

C’est l’expérience qu’ont vécue les élèves de cette institution quelques heures seulement avant de retourner chez eux pour se préparer à festoyer avec leurs proches. En compagnie des trois animateurs du programme, Yvan Deshaies, Jonathan Stairs et Jérémie Duchaîne, les jeunes ont mis le cap vers une forêt située derrière l’école dans le but de préparer le dîner.

Pour ce faire, les élèves divisés en six groupes allaient mettre en pratique les techniques de démarrage de feu apprises en classe. Un échange de cadeaux plein air a précédé le repas concocté par Yvan Deshaies.

Ce dernier leur a notamment montré comment se préparer un bon repas avec ce qu’il est possible de trouver en forêt. Le groupe d’élèves a ainsi pu constater qu’il était possible de se préparer tout un repas avec de la truite sauvage, du saumon, des cailles sauvages, de la pintade et de l’orignal.
À la suite des explications de leur animateur, les élèves de chacune des équipes se sont affairés à faire cuire leur repas avec enthousiasme et dans un contexte de coopération, le tout dans le respect de la nature qui offre tant à ceux et celles qui savent l’utiliser.

Grâce à une boîte-cadeau offerte par Julie Rondeau de la Maison du gibier, les passionnés de plein air ont aussi pu déguster du bison, des terrines de gibier de même que de la saucisse de pintade et cheddar.

Concentration populaire

La concentration plein air de l’école Le Sommet est offerte pour une deuxième année. Elle permet à 38 élèves de première et deuxième secondaires de découvrir les joies du plein air.

«Un peu comme le programme mieux connu du sport-études, les jeunes ont dans leur cheminement scolaire l’équivalent de 27 journées complètes de plein air en plus de camps d’hiver et d’été, a mentionné la coordonnatrice de la concentration, Lucie Marcoux. Ils adorent participer aux diverses activités proposées par nos trois animateurs.»

Ce qui réjouit encore plus la coordonnatrice, c’est que l’école a pris un virage nature au cours des dernières années.
«Nous avons fait l’acquisition de matériel, notamment des raquettes. Ces équipements peuvent même être utilisés par toutes les classes de l’école. Nous sommes bien heureux de la participation des élèves à cette concentration. Il y a même de fortes chances que deux groupes de première secondaire soient mis sur pied pour l’année scolaire 2010-2011», de conclure Lucie Marcoux.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *