Communaute
19:55 4 novembre 2008 | mise à jour le: 4 novembre 2008 à 19:55 temps de lecture: 3 minutes

Une fête de la rentrée significative à du Cap-Soleil

Parce qu’ils voulaient créer des liens entre les membres des familles des élèves inscrits à la pédagogie Freinet de l’école du Cap-Soleil de Charlesbourg, les membres du comité Freinet de cette institution de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries qui est composé essentiellement de parents ont souligné la rentrée scolaire en organisant une activité d’accueil bien spéciale.

Cette rencontre annuelle a été organisée dans le but de permettre aux parents d’élèves Freinet de former une véritable communauté de coopération, de communiquer entre eux, avec les amis de leurs enfants et avec le personnel de l’école. Ils désiraient aussi démontrer qu’ils se sentent responsables par rapport à l’éducation de leurs enfants.

Un repas a été servi à tous les participants de cette fête de la rentrée. Certains jeux ont été proposés à tous mais de façon générale, les enfants s’occupaient par eux-mêmes. Une activité de création qui consistait à inscrire dans un phylactère (bulle à paroles caractéristique des bandes dessinées) ce qu’était pour lui ou elle l’école Freinet a été par la suite proposée à chaque élève.

Ce dernier pouvait traduire sa pensée en mots ou en dessins et ensuite la coller sur une grande murale qui ornera les cloisons de l’école. En 2007, chaque famille avait été invitée à tracer la main de papa, de maman et des enfants sur du papier peint. Après l’avoir découpée et avoir inscrit les noms de toute la famille, on la collait sur une murale qui na été exposée sur les murs de l’école pendant toute l’année.

D’autres jeunes ont profité de cette fête pour exercer leur talent de danseur, d’animateur, etc. Les gens présents ont ainsi pu entendre une jeune fille déguisée en clown raconter des blagues et en profiter pour souhaiter bonne fête à son directeur, Léopold Thomassin.
«Beaucoup de travail a été accompli pour que cette fête obtienne le succès escompté, a indiqué un parent membre du comité organisateur, Céline Tanguay. Cela a nécessité une collaboration de tous les instants de la part de bénévoles et de membres du personnel de l’école. Rien n’aurait été possible sans leur collaboration d’autant plus que plus de 375 personnes ont répondu à notre invitation.»

Pédagogie Freinet

C’est à un pédagogue français du nom de Célestin Freinet que l’on doit la création de la pédagogie Freinet, laquelle est une méthode d’enseignement qui place l’élève au centre de ses apprentissages. Quatre valeurs appuient cette pédagogie : coopération, autonomie, responsabilisation et communication.

C’est ainsi que plutôt qu’imposer des contenus aux élèves, on s’organise pour que cela vienne d’eux, qu’ils reconnaissent en fait qu’ils portent en eux le désir d’apprendre. Pour y parvenir, on leur donne la possibilité d’essayer, de tâtonner et de découvrir grâce à leurs erreurs.

On leur fait entre autres prendre conscience qu’à plusieurs, ça va mieux pour se débrouiller face à une situation-problème et que les forces de chacun peuvent devenir profitables au groupe. On les invite aussi à prendre la parole et que leurs opinions a de la valeur.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *