Communaute
17:14 19 décembre 2012 | mise à jour le: 19 décembre 2012 à 17:14 temps de lecture: 3 minutes

Gravir le Kilimandjaro, le voyage d’une vie pour Martin Bouchard

Depuis une quinzaine d’années déjà, le directeur de la section permis et inspection de la Direction gestion du territoire de l’arrondissement de Charlesbourg, Martin Bouchard, est un passionné de voyages. Un périple a particulièrement marqué l’employé municipal; son ascension du Kilimandjaro en Afrique réalisée en 2010 en compagnie de trois amis, Isabelle Girard, Chantale Coulombe et Jérôme Savard.

«Gravir le Kilimandjaro avec mes trois amis était le défi personnel que je m’étais lancé pour passer le cap de mes 30 ans, mentionne dans un premier temps Martin Bouchard. Il nous a fallu un an de préparation physique et matérielle pour que nous puissions réaliser cette ascension. Deux ans plus tard, c’est certainement le voyage de ma vie que j’ai réalisé. Je suis très fier d’avoir réussi à relever ce défi, d’autant plus que je n’ai pas eu de malaise tout au long de cette expérience, tout comme mes trois amis d’ailleurs.»

Pour cette expérience africaine, les quatre Québécois étaient jumelés à quatre Anglais. Ils avaient opté pour un forfait comprenant sept jours de montée et deux jours de descente. Le groupe de huit grimpeurs était accompagné par 29 personnes, soit un guide principal, deux adjoints au guide, deux cuisiniers et 24 porteurs. Ces derniers transportaient l’équipement des Québécois en plus des tentes et des équipements de camping nécessaires pour le périple de neuf jours dans la montagne.

«Nous voulions favoriser notre adaptation à la montagne dans le but de maximiser nos chances de nous rendre au sommet. Personnellement, je me suis fait un devoir d’écouter à la lettre les conseils du guide. Je suis très heureux d’avoir réussi ce défi, mais dans mon esprit, les véritables athlètes de cette ascension, ce sont les porteurs qui transportent nos équipements presque habillés en guenilles, dans des conditions qui ne sont pas faciles. C’est probablement ce qui nous a le plus impressionnés lors de notre séjour en Afrique et ce qui nous a fait prendre conscience du travail abattu par nos accompagnateurs.»

Martin Bouchard a pu comparer l’automne dernier son expérience en Afrique quand il a mis le cap vers la Nouvelle-Zélande.

«Pour ce voyage, j’ai pu voir des paysages magnifiques. Mais ce ne fut pas à la hauteur de l’expérience que j’ai vécue en compagnie d’Isabelle, Chantale et Jérôme lors de notre ascension du Kilimandjaro. Je pourrais même dire que ce fut bien moins enrichissant que notre périple au Kenya et en Tanzanie», de conclure Martin Bouchard.

Charlesbourg Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *