Communaute
14:02 5 février 2015 | mise à jour le: 5 février 2015 à 14:02 temps de lecture: 3 minutes

Des bijoux pour rendre le monde un peu plus beau

SANTÉ. Pour Vicky Drouin, la création de bijoux a quelque chose de relaxant dans l’effervescence de sa vie de mère et d’infirmière. Il faut dire qu’il y a un sentiment de bien-être certain associé au fait de rendre le monde un peu plus beau – pour qui achètera ses créations, peut-être, mais surtout pour la communauté de la Maison Michel-Sarrazin, à laquelle l’argent des ventes sera remis. Une façon, pour la résidente de Charlesbourg, de redonner à l’établissement qui a prodigué des soins à son père, décédé du cancer en février dernier.

«Une claque dans la face», se souvient Vicky Drouin à propos de l’annonce de la récidive du cancer chez son père en 2013, quelques mois après le retrait de la tumeur et les traitements de chimiothérapie. Il n’y avait plus rien à faire, ont déclaré les médecins avant de lui remettre des médicaments contre la douleur et de le renvoyer à la maison.

Laissée à elle-même, la famille Drouin en est venue à découvrir l’existence de la Maison Michel-Sarrazin. «Ils nous ont accueillis les deux bras grands ouverts à un moment où on était vraiment déboussolés», témoignera la jeune femme avec une reconnaissance qui ne semble pas près de s’essouffler. Grâce au personnel en place au centre de jour, elle se concentrera sur l’essentiel: «Ils m’ont permis de jouer mon rôle de fille», explique l’infirmière de profession, qui a pu ainsi passer les derniers mois à tenir la main de son père.

Projet Espoir

Vicky Drouin a donc beaucoup reçu, et cherchait maintenant à redonner. «J’aime faire des bijoux, je veux donner, qu’est-ce que je peux faire avec ça?», s’est-elle demandé. Jonglant avec ces idées, elle a approché la Maison Michel-Sarrazin qui, de nouveau, lui a été d’un grand secours en la guidant dans son projet-bénéfice.

Celui-ci – nommé le projet Espoir – est ainsi né en décembre dernier. La Charlesbourgeoise a d’abord développé une gamme de bijoux pour enfants, pour ensuite s’attaquer à celle pour femmes et aux commandes personnalisées, qu’elle accepte volontiers. Bracelets, pendentifs, colliers…: l’inspiration fait aller ses mains tout en ancrant ses pensées dans l’instant présent.

Au point où, même, elle ne s’est pas fixé d’objectif pour son projet. Ni montant espéré ni durée dans le temps. «Je vais le poursuivre jusqu’à ce qu’un autre projet me vienne en tête. Je veux laisser aller les choses. Et puis, le moindre don, ce sera une victoire», fait valoir Vicky Drouin en redisant l’importance de la cause qu’elle soutient. Car l’argent recueilli signifie, pour la Maison Michel-Sarrazin, de permettre à toute personne, peu importe son statut, de bénéficier de soins gratuits. «C’est ça qui est beau», considère l’artiste en herbe.

Faits saillants

650$: coût moyen d’hébergement au centre de jour

21 jours: durée moyenne de séjour

9000: nombre de personnes qui ont bénéficié de ses soins et services depuis 30 ans

Pour encourager le Projet Espoir: facebook.com/projetespoirsarrazin.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *