Communaute
22:13 4 novembre 2015 | mise à jour le: 4 novembre 2015 à 22:13 temps de lecture: 2 minutes

Station Paragaz

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le 5055, 1re Avenue est beaucoup moins achalandé aujourd’hui qu’il ne l’était le 4 novembre 1961! Mascottes, banderoles et fanions laissent à penser qu’il y avait fête ou promotion ce jour-là à la station-service Paragaz, au point où la présence de ce qui semble être un agent de la circulation s’avère nécessaire pour réguler l’affluence des clients…! Mais faut-il s’en étonner à une époque où les stations-services portent bien leur nom – le libre-service ne fait pas encore partie des mœurs – et où le gallon d’essence coûte en moyenne 0,25$ (0,06$ du litre). C’est aussi l’époque où, pour fidéliser la clientèle, on offre des cadeaux – en l’occurrence, «5 gallons gratis» au son d’une cloche qui fait «plusieurs gagnants chaque jour», peut-on lire sur l’affiche. On notera au passage les haut-parleurs accrochés au lampadaire, témoins d’une pratique promotionnelle qu’on aurait de la difficulté à imaginer aujourd’hui. Si le paysage urbain aux alentours s’est quelque peu modifié en 54 ans, c’est un tout autre changement qui s’est opéré sur le site même. Là où, plus tard, la boucherie Fabien Gagné s’installera, se retrouve aujourd’hui à l’état de terrain vague. En 2013, on y annonçait la construction imminente d’un immeuble commercial qui se fait toujours attendre.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *