Communaute
22:56 15 janvier 2015 | mise à jour le: 15 janvier 2015 à 22:56 temps de lecture: 3 minutes

Parce que bébé le vaut bien

BIEN-ÊTRE. La semaine a été difficile. Vous avez été contraint par un échéancier serré au bureau, où les heures supplémentaires se sont accumulées. Arrive le week-end, et la nécessité d’un massage s’impose pour détendre vos muscles. Avez-vous déjà pensé que votre enfant, dont la jeune existence ne l’exclut pas d’être confronté à un stress propre à son âge, pouvait aussi bénéficier des bienfaits d’un massage – qui plus est, donné par vous?

C’est ce que prône Chrystine Roy, qui vient de lancer, à l’intention des parents, le DVD Le massage bébés et enfants: une vague d’amour au bout des doigts. La propriétaire de Zeste détente mijotait le projet depuis un moment, elle qui offre des ateliers de massage parent-enfant dans ses locaux de Charlesbourg depuis quelques années.

«J’avais le goût que plus de bébés se fassent masser!», explique la massothérapeute. La formule du DVD lui est apparue comme le moyen le plus efficace pour, d’une part, rejoindre les parents qui ignorent les bienfaits du massage pour l’enfant, et d’autre part, convaincre ceux qui craignent de mal s’y prendre. Avec les techniques adaptées au nouveau-né et à l’enfant plus âgé qu’elle y propose sous forme de routines, «les gens n’auront plus de raison de dire « je ne sais pas comment faire »», se réjouit celle qui cherche ainsi à démystifier cette pratique encore peu répandue.

Communiquer par le toucher

Si Chrystine Roy y tient tant, c’est qu’elle n’en connaît que trop bien les bénéfices pour s’y adonner elle-même quotidiennement avec ses propres enfants.

On ne mesure pas forcément, dira-t-elle, la portée des maux que peuvent endurer ces petits qui ne parlent pas encore ou qui n’ont pas les mots justes pour s’exprimer. Les coliques, les douleurs de croissance, le stress de la garderie peuvent mettre le corps de l’enfant à rude épreuve. Non seulement le massage viendra-t-il alors soulager ses tensions physiques, mais il favorisera également le lien d’attachement avec le parent qui lui procure ainsi un bien-être par son toucher.

La professionnelle ne saurait d’ailleurs trop insister sur l’importance du toucher, en particulier chez le nouveau-né. «Le premier sens à se développer chez le fœtus, c’est le toucher. À la naissance, pour se sentir en sécurité, il a besoin d’être touché», fait-elle valoir, en précisant que cela peut être l’affaire de quelques minutes par jour. Quelques minutes qui pourront devenir un moment privilégié à partager avec son enfant, dont on apprendra aussi à comprendre mieux les comportements.

«C’est pour ça que je ne masserai pas le bébé [d’autrui], moi, parce que je n’ai pas ce lien d’attachement avec lui», justifie-t-elle au passage. Du reste, il ne faut pas être massothérapeute pour masser son enfant; il faut avant tout l’aimer. «C’est un cadeau qu’on s’offre à soi et à son enfant», résume Chrystine Roy.

Le DVD est en vente à 25$, dont 1$ ira au Centre de pédiatrie sociale de Québec. On peut le trouver aux locaux de Zeste détente (1480, boulevard Louis-XIV) ou sur son site Internet, zestedetente.com. Pour info: info@zestedetente.com ou 418 255-7727.

Les verbes du massage parent-enfant

Communiquer

Soulager

Stimuler

Sécuriser

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *