Communaute
22:09 31 juillet 2015 | mise à jour le: 31 juillet 2015 à 22:09 temps de lecture: 2 minutes

Au Jardin du bonheur

À la fin des années 1960, à l’époque où a été prise cette photo du Jardin du bonheur (juillet 1969), la restauration chinoise connaît une croissance importante à Québec. Les premiers établissements locaux avaient vu le jour au début du 20e siècle, proposant des mets chinois qui, modifiés, plurent de plus en plus au goût des Occidentaux. En 1974, avec une vingtaine de restaurants actifs, cette branche économique donne ainsi des emplois à près de 80% de la communauté chinoise établie dans la capitale, laquelle se concentre en majeure partie dans les quartiers centraux comme Saint-Roch. De cette époque bénie, peu de restaurants, semble-t-il, ont survécu à l’épreuve du temps et à la diversification de l’offre asiatique. Le Jardin du bonheur est de ceux-là et, entre 1969 et aujourd’hui, l’entreprise a manifestement conservé ses enseignes distinctives. Nous n’avons pas été en mesure de retracer la date de fondation du restaurant, mais celui qui paraît en avoir été le premier copropriétaire, Wai-Nau Chan, a quitté la Chine pour s’installer à Québec en 1955. Son acte de décès, en date du 18 avril dernier alors qu’il avait 81 ans, souligne sa fierté d’avoir tenu les rênes du Jardin du bonheur jusqu’à sa retraite. (Source: Christian Samson, «120 ans de présence chinoise à Québec», http://lechinois.ca).

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *