Communaute
22:22 27 novembre 2015 | mise à jour le: 27 novembre 2015 à 22:22 temps de lecture: 2 minutes

Le Vatel, témoin de son époque

Hôtel-restaurant situé à l’intersection des boulevards Henri-Bourassa et Mathieu, le Vatel était le rendez-vous des nouveaux mariés comme on peut le voir sur ces photos tirées du fonds Lefaivre et Desroches. Endroit idéal pour les réceptions, certes, mais pratique aussi pour prendre ensuite la route pour le voyage de noces, l’établissement figurant sur l’itinéraire menant vers Chicoutimi avant la construction de l’autoroute Laurentienne; ils étaient d’ailleurs plusieurs automobilistes, dans l’une ou l’autre direction, à s’arrêter au Vatel. Au début des années 1970, il sera notamment le théâtre de deux faits cocasses. Dans le Journal des débats de l’Assemblée nationale du 9 mars 1971, on lit que le ministre des Institutions financières de l’époque, William Tetley (1927-2014), se rend au Vatel pour assister à une réunion d’une organisation appelée Inspiration et Succès, qu’il suspecte de fonctionner selon un système pyramidal. Ses soupçons se confirment: «J’ai appris que des gens se sont inscrits, moyennant une somme de 1500$, à des cours de personnalité parce qu’ils avaient, en raison de leur inscription et de leur paiement, le droit de revendre le même cours à d’autres personnes au même prix, moyennant une commission de 200$ pour la première fois et de 700$ à 900$ pour les fois suivantes», témoigne-t-il. L’entreprise – qui ne serait pas la seule à sévir à l’époque, si l’on en croit les échanges qui s’ensuivent à l’Assemblée – fera l’objet d’une poursuite criminelle. Un an plus tard, le Vatel est l’hôte d’un événement autrement plus heureux, alors qu’on y dévoile en conférence de presse le nom de la nouvelle équipe de l’Association mondiale de hockey: Les Nordiques.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Régis Guérin, Chicoutimi

    Avez-vous des photos de ce resto mythique? Lorsque j’étais jeune dans les années 1950, la famille arrêtait au Vatel pour manger, en provenance du Saguenay.