Communaute
16:28 30 novembre 2015 | mise à jour le: 30 novembre 2015 à 16:28 temps de lecture: 2 minutes

Les ingrédients d’une bonne action

Dans le cadre du projet personnel qu’elle doit réaliser au sein du programme d’éducation internationale, à l’école des Sentiers, Rébecca Prévost s’est lancée dans l’organisation d’un atelier intergénérationnel où, un après-midi de novembre, une vingtaine d’adolescents et aînés ont partagé les joies et les secrets de la cuisine. «Je trouve qu’on n’a pas souvent de contact avec les personnes âgées», dira l’élève de cinquième secondaire pour justifier son choix de monter une telle activité qui aura permis, aux plus expérimentés, de transmettre leur savoir aux plus jeunes. Au menu, un potage de légumes, un sauté de légumes au poulet, du pain aux bananes et de la compote de pomme, qui ont composé au final 50 boîtes à lunch individuelles. Celles-ci étaient destinées à autant de personnes défavorisées, grâce à une collaboration avec l’organisme Le Pivot. «Je voulais, avec mon projet, que ce ne soit pas juste pour moi, mais que ça aide les autres et les personnes dans le besoin», a ajouté Rébecca Prévost. Aussi a-t-elle opté pour des plats simples et santé dont les recettes, jointes aux mets, pourront être reproduites à la maison. «C’est un beau projet pour une bonne cause», résumera l’une des participantes d’expérience, Linda Laforest, dont l’avis semblait partagé par l’ensemble des bénévoles qui ont donné un coup de pouce. Maxi, les Loisirs du Jardin, Desjardins et Plomberie Sylvain Genois s’en sont également laissé convaincre en offrant un soutien matériel ou financier à la jeune philanthrope.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *