Communaute
17:47 28 février 2014 | mise à jour le: 28 février 2014 à 17:47 temps de lecture: 4 minutes

La Corporation de loisirs Notre-Dame-des-Laurentides en phase avec un quartier en expansion

Depuis 1976, année de fondation de la Corporation de loisirs Notre-Dame-des-Laurentides (NDL), le quartier qu’elle dessert a bien changé. Le développement résidentiel en constante croissance amène son lot de nouvelle clientèle, si bien que ce grand territoire que l’organisme couvre au nord de Charlesbourg pourrait bien éventuellement devenir le plus populeux.

Il n’est donc pas étonnant que, parmi les souhaits de Bernard Jodry et Marie-Pier Plante, coordonnateur et adjointe, celui d’avoir une patinoire extérieure réfrigérée pour desservir les secteurs nord de la ville de Québec figure assez haut en tête de liste. Une infrastructure qui éviterait à ce bassin de population en expansion de ne pas descendre au centre-ville pour s’adonner aux plaisirs du patin, fait valoir le coordonnateur qui en a glissé un mot à Régis Labeaume lors de la dernière campagne électorale.

Une infrastructure, aussi, qui va dans le sens d’une programmation où le sport attire davantage de fidèles que le socioculturel, qui a déjà eu plus d’importance, reconnaît le coordonnateur. Cherchant néanmoins l’équilibre entre mode et diversité, il fait le pari de proposer le plus grand éventail d’activités possible: «Je me suis toujours dit que ce ne sont pas toutes les activités qui vont démarrer, mais on ne pourra pas me reprocher de ne pas avoir innové.»

Des initiatives qui ont du succès

Il a d’ailleurs accueilli avec joie l’idée de Matinées-bébé lancée par Marie-Pier Plante il y a un an, pour aller rejoindre toutes ces nouvelles familles qui s’installent dans le quartier. La réponse, positive, est surprenante, dira-t-il, que ce soit pour le yoga postnatal ou le massage bébé. Des ateliers éclair où maman apprend comment photographier bébé ou comment communiquer avec lui par signes contribuent également à ce nouveau succès.

Puis, lorsque les enfants grandissent, ils ont accès à des camps d’été spécialisés qui font la réputation des Loisirs NDL depuis 25 ans. Quand on parle d’explosion démographique: l’été dernier, ils ont été plus de 200 jeunes à s’amuser aux camps multiarts et multisports, en plus des quelque 200 inscriptions au programme vacances-été.

Chevaux de bataille

En contrepartie, la clientèle la plus difficile à attirer demeure les 12 à 17 ans, une tranche d’âge qui cherche peut-être plus à se perfectionner dans une discipline. Or, la philosophie des Loisirs NDL, c’est de s’en tenir à des loisirs accessibles à tout le monde, sans notion de performance: «On veut donner envie aux gens de se procurer du loisir, pas de devenir professionnel d’une discipline», mentionne Marie-Pier Plante.

Le renouvellement de l’équipe de bénévoles constitue un autre cheval de bataille. «C’est une belle gang!, précise Bernard Jodry, reconnaissant. Il y a des bénévoles que ça fait 20, 25 ans qu’ils donnent à l’organisme. Bravo! Mais j’aimerais avoir de la relève, des gens qui veulent s’impliquer dans la vie de quartier», conclut-il.

***

Dans votre programmation, quelle…

…activité est la plus populaire?

Le zumba.

…est la nouvelle mode?

Tout ce qui se rapporte au fitness et, dans notre quartier, les matinées maman-bébé.

…est la dernière activité ajoutée?

Gymnastique (fitness) maman-bébé.

…activité est la plus ancienne?

Yoga, taï-chi, workout… Ces activités existent depuis la naissance de notre organisme…

…activité a disparu?

Le jardinet, des ateliers éducatifs pour les 3 à 5 ans, mais j’ai bon espoir que cela reparte aux prochaines sessions.

***

Avec ses huit corporations de loisirs, Charlesbourg se distingue en matière de services de loisirs de proximité. Si chacune d’elles est chargée d’animer le quartier qui l’abrite, encore faut-il qu’elle soit au diapason de sa dynamique et de sa composition, à l’écoute des besoins et des intérêts des citoyens qui habitent le secteur. C’est donc en tant qu’actrices et spectatrices de leur communauté que le Charlesbourg Express leur a lancé l’idée d’une série où, en nous parlant d’elles-mêmes et de leur programmation de loisirs, elles nous diraient en même temps quelque chose de leur milieu de vie.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *