Communaute
21:57 31 mars 2014 | mise à jour le: 31 mars 2014 à 21:57 temps de lecture: 3 minutes

La fierté au cœur de la capitation 2014 de Saint-Charles-Borromée

PAROISSE. Cette année, c’est sous le thème de la fierté que la Fabrique Saint-Charles-Borromée a décidé d’inscrire sa campagne de capitation. Tous les Charlesbourgeois fiers de leurs racines, de la vie paroissiale et des services offerts par la Fabrique sont invités à contribuer financièrement à la poursuite de cette histoire qui anime la communauté depuis 1693.

Année après année, la capitation permet d’absorber une partie des dépenses liées à l’entretien des bâtiments. Avec la fusion des paroisses officialisée depuis janvier, la Fabrique Saint-Charles-Borromée se retrouve désormais à gérer quatre églises – Saint-Charles-Borromée, Saint-Rodrigue, Saint-Jérôme et Sainte-Cécile. Le chauffage, l’électricité et les travaux de conservation représentent au minimum 40 % du budget de la Fabrique. «Notre seule source de revenus, ce sont les dons», précise Steve Guérard, du comité organisateur.

La diversification des services pastoraux pour s’accorder avec les besoins d’aujourd’hui amène également son lot de dépenses. «C’est la capitation qui permet d’offrir gratuitement des services comme le baptême, donne en exemple sa collègue, Dominique Faguy. On essaie beaucoup de développer de nouvelles choses.» Parmi ces nouveautés, elle cite les ateliers de catéchèse pour les jeunes et la Fête de la rentrée, grand succès populaire lors de sa première édition.

Sans chiffrer le montant que le comité organisateur espère récolter avec cet exercice annuel, Steve Guérard souhaite «rejoindre 5 % de la population qui ne donnait pas avant» grâce, notamment, aux quelque 32 000 dépliants qu’a mis sous enveloppe la centaine de bénévoles la journée du lancement.

La Charte de la laïcité ou la «honte d’être catholique»

Le thème de la fierté retenu par le comité organisateur a aussi quelque chose à voir avec la Charte de la laïcité. De l’avis de Steve Guérard et Dominique Faguy, le projet du Parti québécois pénalise en premier lieu les catholiques, encouragés à lever le nez sur leur religion et sur les croyances de leurs ancêtres. «Ça projette l’idée qu’il faut avoir honte d’être catholiques, de notre histoire», estime le premier. En inscrivant la capitation 2014 sous le thème de la fierté, ils veulent lancer comme message que «nous, comme Église, on est fiers de continuer l’œuvre de nos parents, nos grands-parents…».

Un reçu aux fins d’impôts sera émis en échange des dons. Ceux-ci peuvent également être versés par prélèvements automatiques répartis sur l’année, de même que par Internet: www.pscb.ca. Pour plus d’info: 418 623-1847.

Membre du Groupe Québec Hebdo

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *