Communaute
15:19 24 mars 2014 | mise à jour le: 24 mars 2014 à 15:19 temps de lecture: 4 minutes

Ça bouge à la Corporation de loisirs du Plateau!

Psittt! Gens du quartier Le Plateau, saviez-vous que le parc Maurice-Dorion a l’avantage d’être parmi les plus équipés de l’arrondissement? Terrains de tennis, de soccer, de balle, de basketball, de volleyball, de pétanque, patinoire, piscine, appareils de mise en forme… À l’heure où les saines habitudes de vie deviennent le nouveau mantra, la Corporation de loisirs du Plateau – qui a la gestion de ces équipements – apparaît comme une terre d’accueil pour ceux qui veulent bouger.

D’ailleurs, la demande particulièrement forte pour des cours comme ceux de yoga, pilates, stretching et taï chi teinte une programmation actuelle davantage axée sur le sport et le mieux-être. «Je pense que je pourrais en mettre à toutes les heures», lance la coordonnatrice, Marie-Christine Crête-Cyr, qui a même constaté cette année une augmentation du nombre d’inscriptions de jeunes du primaire en raison de l’atelier de danse – popularité qu’elle attribue en grande partie, cela dit, à la qualité du service offert par le professeur, pour ce cours comme pour d’autres.

Le quartier lui-même bouge en son sein, selon ce qu’a pu en observer Marie-Christine. À son arrivée en 2008, plus de la moitié de la population des environs était âgée de plus de 50 ans; pour cette clientèle, la coordonnatrice a travaillé à développer sa programmation de jour. Depuis, toutefois, beaucoup de ces aînés ont quitté leur résidence, laissant la place à de nouvelles familles. Dans ce secteur aisé de Charlesbourg, on aperçoit désormais plus d’enfants en bas âge. Il reste que les Loisirs du Plateau sont partenaires de l’un des plus gros organismes d’aînés, la Compagnie des jeunes retraités du Plateau de Charlesbourg, qui rassemble plus de 1700 membres fréquentant les locaux de la corporation.

Un cadeau pour ses 50 ans

Ceux-ci sont par ailleurs utilisés à pleine capacité, ou presque, si bien que la coordonnatrice peut difficilement ajouter de nouvelles activités à un horaire qui en compte déjà une quarantaine par année. Une contrainte un peu frustrante alors que le lien de proximité qui unit l’organisme à son secteur lui donnerait la souplesse nécessaire pour s’ajuster aux fluctuations observées – en matière de besoins ou de clientèle.

Aussi la coordonnatrice attend-elle avec hâte l’agrandissement du chalet du Plateau, qui devrait doubler de superficie d’ici 2015 – juste à temps pour le 50e anniversaire de l’organisme. Le conseil d’administration, que Marie-Christine dit «très dynamique et très impliqué», a mis sur pied un comité pour veiller à souligner ce demi-siècle d’existence.

Le saviez-vous?

Christophe, Félix et Ève-Emmanuelle Boisvert, les trois mousquetaires de Charlesbourg qui cumulent plusieurs médailles en escrime, s’entraînent en partie au sein de la Corporation des loisirs du Plateau, la seule à offrir cette discipline sportive à Charlesbourg.

***

Dans votre programmation, quelle…

…activité est la plus populaire?

La danse enfants, où nous avons neuf groupes de danseuses, dont deux troupes qui participeront à la compétition Hit the floor à Lévis. Chez les adultes, l’activité la plus populaire est le pilates, et ce, grâce à la qualité de service des professeurs.

…est la nouvelle mode?

Toutes les activités reliées au mieux-être tels que le pilates, le stretching et le yoga.

…est la dernière activité ajoutée?

La Zumba dans toutes ses formes, autant la fitness que la gold.

…activité est la plus ancienne?

L’anglais; nous offrons sept cours de groupe de niveau débutant à avancé.

…activité a disparu?

La danse en ligne, car notre professeure, Micheline Leduc, a pris sa retraite en mai passé après plus de 25 ans de service.

***

Avec ses huit corporations de loisirs, Charlesbourg se distingue en matière de services de loisirs de proximité. Si chacune d’elles est chargée d’animer le quartier qui l’abrite, encore faut-il qu’elle soit au diapason de sa dynamique et de sa composition, à l’écoute des besoins et des intérêts des citoyens qui habitent le secteur. C’est donc en tant qu’actrices et spectatrices de leur communauté que le Charlesbourg Express leur a lancé l’idée d’une série où, en nous parlant d’elles-mêmes et de leur programmation de loisirs, elles nous diraient en même temps quelque chose de leur milieu de vie.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *