Communaute
19:31 11 mars 2014 | mise à jour le: 11 mars 2014 à 19:31 temps de lecture: 2 minutes

Une oasis sensorielle à l’école de L’Envol

Dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle, la direction de l’école spécialisée de L’Envol a inauguré sa Salle blanche. Cette salle, véritable oasis sensorielle, propose un espace d’exploration et de stimulation pour des élèves qui ont peu de contacts avec leur environnement.

Installations lumineuses, objets à manipuler, musique d’ambiance, couleurs apaisantes: l’aménagement et l’ambiance de la salle peuvent être adaptés selon les besoins de l’enfant. «Les activités sont réalisées dans le plaisir, le respect et le bien-être de l’élève. […] C’est un lieu où les apprentissages sont réalisés en toute zénitude», explique Marie-Luc Bachand, enseignante à L’Envol. L’école de Charlesbourg est la première de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries à profiter de ces installations qui ont déjà fait leurs preuves dans d’autres établissements de la région.

Représentant un investissement qui avoisine les 30 000 $, ce projet a pu compter sur les efforts concertés du Club Lions de Charlesbourg, de la Fondation des Premières-Seigneuries, de la Fondation REVHVI et de l’équipe-école.

S’épanouir dans l’art

Profitant de cette occasion de rassemblement en cette Semaine de la déficience intellectuelle, la direction de L’Envol a également dévoilé une mosaïque de pâte de bois, conçue en collaboration avec des résidents du Centre d’hébergement Saint-Jean-Eudes. L’œuvre, inspirée d’un dessin de Dany, élève à L’Envol, est allée rejoindre celle réalisée un an plus tôt à partir d’un dessin de sa consoeur Christina. Cette activité intergénérationnelle donne l’occasion à chacun de se réaliser dans l’art en dépit de leurs déficits respectifs.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *