Communaute
14:45 29 janvier 2014 | mise à jour le: 29 janvier 2014 à 14:45 temps de lecture: 3 minutes

Le futur du journalisme à l’école de l’Escalade

Ils ont appris que les textes journalistiques devaient être ni trop longs ni trop courts, qu’il fallait utiliser des mots variés et rester dans le sujet. D’autres ont compris l’impact d’une mise en page structurée et accrocheuse auprès des lecteurs. D’autres encore ont découvert la portée des médias sociaux dans la diffusion des nouvelles. Tout cela, ces jeunes de 5e et 6e années l’ont assimilé grâce à leur implication au journal «Le Rappel» qui, à l’école de l’Escalade, offre une telle occasion d’apprentissage depuis 10 ans.

À visionner: Ève et Gabrielle, et Xavier, Kiyomi et William qui témoignent de leur expérience au journal.

C’est précisément pour amener les élèves à développer leurs techniques d’écriture et leurs compétences en mise en page que Raynald Fiset, enseignant de 3e année et responsable de l’infographie, a mis sur pied Le Rappel en 2004. Dix ans plus tard, pour souligner un tel anniversaire dans le numéro qui sortira en juin, il compte retracer les élèves du premier comité de rédaction pour leur proposer une entrevue avec ceux qui, aujourd’hui, assurent la relève.

Celle-ci a ajouté des cordes à son arc depuis les débuts, confrontée comme ailleurs dans le monde journalistique à devoir bonifier l’expérience du lecteur. «Le gros plus, c’est l’approche capsules vidéo et entrevues», mise en place il y a trois ans, rapporte Raynal Fiset. Ceux qui lisent leur copie sur Internet ont ainsi accès à ces compléments audiovisuels.

Quant au fil Twitter, nouveauté de cette année, c’est une manière de rendre le journal encore plus interactif et de le faire rayonner de façon plus large, explique Claudie Delamarre, rédactrice en chef. Au passage, l’enseignante de 5e année fait valoir l’aspect entrepreneurial du projet, pour lequel les jeunes se trouvent à participer à toutes les étapes de production.

Curiosité + fierté = qualité

Chez cette relève qui a le désir de s’impliquer dans son école, on sent un mélange de curiosité et de fierté. Curiosité d’apprendre tout ce qui se passe à l’Escalade, dira Ève, écrivaine en devenir, et fierté de faire partie d’un journal que plusieurs lisent, ajoutera Xavier, futur ingénieur informatique. Qu’ils avouent leur passion naissante pour l’écriture comme Kiyomi ou pour les médias sociaux comme Gabrielle, la quinzaine de jeunes qui composent l’équipe ont en commun l’amour du travail bien fait.

Un goût de Rappel dans le Charlesbourg Express

Pour marquer son dixième anniversaire, nous avons proposé au Rappel de publier dans le Charlesbourg Express quelques-uns de ses articles. À raison d’une fois par mois jusqu’en juin, nos lecteurs auront donc l’occasion de découvrir le travail de ces journalistes en herbe.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *