Communaute
20:28 24 mars 2013 | mise à jour le: 24 mars 2013 à 20:28 temps de lecture: 2 minutes

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt

À 7 h, alors que les yeux de tant d’autres s’ouvrent tranquillement, les Matinaux amorcent déjà leur deuxième heure d’entraînement. Trois matins par semaine, ils enfilent leur maillot de bain ou leur tenue de sport pour le plaisir de l’activité physique, mais aussi pour honorer les liens d’amitié qui se nouent au fil du temps.

«Ça prend du courage, quand même, pour venir faire de l’exercice à 6 h du matin, surtout quand il fait – 20 °C», fait valoir Martin Poulin, président du Club des Matinaux de Charlesbourg. Il faut croire que la persévérance est alimentée par la camaraderie qui caractérise cet organisme à but non lucratif, fondé en 1970 dans le but d’inciter à la pratique de l’exercice physique et à l’adoption de saines habitudes de vie.

Ouvert en tout temps à tous, jeunes et moins jeunes, le Club accueille à l’heure actuelle 53 membres qui, de septembre à avril, fréquentent le gymnase de la Polyvalente de Charlesbourg ou la piscine et la salle de musculation de l’Arpidrome. Ils s’adonnent, au choix, au jogging ou à la marche (6 h à 7 h), à des séances d’étirements (7 h à 7 h 15), à la natation (7 h 15 à 8 h), au basket-ball (7 h 15 à 7 h 45) et à la musculation (6 h à 8 h). Les entraînements, libres, sont supervisés par des professionnels de l’éducation physique.

Chacun y va ainsi à son rythme et selon ses capacités. Nouvelle recrue, Josée Therrien est, par exemple, une habituée des marathons. En juin, elle osera même le triathlon du Lac Beauport. Si le Club des Matinaux l’aide à dépasser ses limites – et c’est vrai pour tous les membres –, elle en apprécie particulièrement l’ambiance.

Au point où, même, elle a décidé avec un autre membre d’organiser une soirée vins et fromages le 25 avril prochain: «J’ai tellement aimé les gens que j’ai voulu leur rendre hommage. Il y aura des prix remis à certains Matinaux. Ça prend une envergure que je n’avais pas prévue.»

L’initiative, qui prendra place au Moulin des Jésuites, vise également à faire connaître le Club. Autofinancé, celui-ci doit en effet compter sur ses membres pour poursuivre sa mission, dont le succès a été souligné, en 2010, par des représentants de la Ville de Québec et de l’Assemblée nationale.

Pour plus d’information: http://clubdesmatinaux.com

 

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *