Communaute
15:23 28 mars 2013 | mise à jour le: 28 mars 2013 à 15:23 temps de lecture: 2 minutes

Une Maison des jeunes spirituelle

Ils sont en moyenne une vingtaine de jeunes âgés de 9 à 14 ans à participer, depuis le 25 janvier dernier, à des soirées communautaires qui combinent formation pastorale et temps de loisir. Deux raisons valables pour « sortir de chez soi », selon le souhait de la Fabrique Saint-Charles-Borromée, instigatrice du projet.

«Sortir de chez toi»: l’expression est ainsi reprise pour baptiser l’initiative, qui prend place tous les vendredis soirs, de 19 h à 20 h 30, dans le sous-sol de l’ancienne église Sainte-Maria-Goretti. Pensée en premier lieu pour les adolescents de 12 à 17 ans, elle vise à leur offrir un espace où cheminer dans la foi chrétienne.

«Après la catéchèse, les sacrements, la Confirmation, les jeunes n’avaient pas de lieu où poursuivre leur démarche chrétienne, explique Manès Webster, marguillier de la Fabrique et porteur du projet. On cherchait à mettre sur pied une activité qui permettrait de les garder dans le rayonnement de l’Église.»

Pour ce faire, le comité organisateur a tenu à s’adapter au public visé. Jeux de lumière, musique et parfois fumée artificielle égaient ainsi le «show» de partage spirituel. «Les jeunes trouvent ça trippant», évalue Manès Webster. Au micro, les intervenants entretiennent ceux-ci entre autres sur Jésus et sur les valeurs chrétiennes, en les invitant à réagir et à échanger.

S’ensuit un court moment de prière ou, à tout le moins, de silence; on prend bien soin de n’obliger à rien, sinon à écouter. Manès Webster précise d’ailleurs que l’activité est ouverte à tous, catholiques ou non, paroissiens de Saint-Charles-Borromée ou non. D’autant que la deuxième partie est réservée à la pratique d’un sport, comme le hockey, ou d’une activité artistique, comme la décoration de cierges. «Au fond, c’est un peu comme une Maison des jeunes spirituelle», résume le marguillier, qui espère en convaincre d’autres de se joindre à eux.

Dans cet esprit d’ouverture qui sous-tend «Sortir de chez toi», les participants sont aussi encouragés, ponctuellement, à s’engager dans la communauté, que ce soit en donnant de leur temps dans une soupe populaire ou en visitant des personnes âgées, par exemple.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *