Communaute
17:48 20 mars 2013 | mise à jour le: 20 mars 2013 à 17:48 temps de lecture: 2 minutes

Un premier pas vers la fusion de Saint-Jean-Eudes et Saint-Charles-Borromée

En prévision de la fusion prochaine des paroisses Saint-Jean-Eudes et Saint-Charles-Borromée à Charlesbourg, celles-ci tiennent pour la première fois cette année une campagne de capitation commune sous le thème «S’unir pour grandir».

«C’est avant tout une question d’économies de frais», explique Steeve Guérard, gérant des Fabriques Saint-Charles-Borromée et Saint-Jean-Eudes. Une économie qui permettra, donc, d’investir davantage dans les services liturgiques, pastoraux et caritatifs, l’éducation à la foi, les rencontres pair à pair, le soutien administratif et l’entretien des bâtiments.

 

Chose certaine, cette fusion prochaine n’est pas le signe d’une baisse de fréquentation des églises du secteur, comme on peut pourtant le constater ailleurs. Au contraire, même: Steeve Guérard relève une hausse de l’assistance dans les établissements religieux de Charlesbourg.

 

Le curé des deux paroisses, Daniel Gauvreau, compte peut-être sur cette fidélité pour recueillir les montants espérés, soit 350 000 $ pour Saint-Charles-Borromée et 125 000 $ pour Saint-Jean-Eudes. La capitation représente 40 % du budget d’une paroisse. Pour lui, «c’est le nerf de la guerre».

 

Une centaine de bénévoles s’activaient ainsi mercredi pour mettre sous enveloppe 31 000 formulaires pour la capitation 2013, qui seront distribués dans autant de foyers des deux paroisses réunies.

 

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *