Société
13:30 12 avril 2016 | mise à jour le: 12 avril 2016 à 13:30 temps de lecture: 4 minutes

Rappel de l’ABC du potager pour les nuls

DOSSIER ALIMENTATION. Il n’y a pas qu’à la ferme où les vertus des légumes bios gagnent en popularité. La tendance s’enracine aussi en milieu urbain, dans les cours et même sur les balcons. On y gagne non seulement en fraîcheur et en économie, mais également en qualité alimentaire et en saines habitudes de vie. Encore faut-il connaître les bases de la culture, afin d’en tirer pleinement avantage.

Voici donc un retour sur l’ABC du jardinage, à partir d’informations glanées auprès de l’Association manger santé bio, Jardinage Québec et les Urbainculteurs. Comme disent les adaptes de ce loisir horticole : «C’est le printemps! Tous au jardin! Avec ou sans terrain!

Critères de base

Il y a trois critères fondamentaux à considérer pour avoir du succès :

1) Lumière – La plupart des légumes exigent 6 à 8h d’ensoleillement quotidien. Les fines herbes, légumes feuilles (laitues, épinards, bettes à carde, etc.), les légumes racines (radis) et les légumineuses (pois) peuvent se contenter de moins.

2) Qualité du sol – Un bon terreau est essentiel en jardinage. Les racines doivent y trouver nourriture, eau et air. Pour jardin en terre, il est recommandé de bien aérer le sol et d’ajouter du compost.

3) Arrosage – L’accès à l’eau est primordial. Pour éviter que l’arrosage devienne une corvée, il faut que la source d’eau soit à proximité (boyau ou arrosoir). On évitera que le sol s’assèche rapidement en disposant du paillis entre les rangs.

Choix de l’emplacement

Rien n’est trop petit pour cultiver légumes, fines herbes et fleurs, même un balcon. Les options sont variées :

1) La façon classique est de cibler une portion stratégique du terrain de la cour arrière et d’en retirer la tourbe pour y ajouter un terreau riche.

2) La culture en pots peut se faire aussi bien sur un patio, une terrasse, un balcon ou même une rambarde. La gestion éclairage-arrosage s’en trouve faciliter. Suffit de prévoir l’ajout périodique d’engrais biologique.

3) Pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups et utiliser une portion de plate-bande pour cultiver des légumes à travers les fleurs

4) Un toit-terrasse, au-dessus de l’entrée de voiture, peut aussi être converti en jardin suspendu. Plus coûteuse, l’option du toit plat végétalisé gagne en popularité.

5) Les jardins communautaires et collectifs sont d’autres solutions pratiques. Le jardinage se fait alors en groupe, sur des parcelles divisées. Amitié, conseils et partage en prime. Informez-vous auprès de votre municipalité.

Quoi et comment cultiver

-Fines herbes. Parfaites pour débuter, car faciles à cultiver et utiles en cuisine, elles exigent peu d’espace. Chères à l’épicerie et difficiles à conserver coupées, on a intérêt à les faire pousser. Le choix est vaste des plus classiques (ciboulette, persil, basilic, romarin, etc.) aux plus originaux (estragon, coriandre, shiso, thym, menthe, etc.).

-Légumes. La panoplie est grande. Parmi les préférés pour s’initier : tomates, laitues, roquette, radis, zucchinis, concombres, haricots grimpants.

-Trucs simples : espacer les pousses, désherber et nettoyer les tiges mortes, prévoir un riche (composé à 50% de compost et de mousse de sphaigne)

-Sur tige. Le plus simple consiste à opter pour des plants en jardinerie. On s’assurera de choisir ceux qui comptent déjà des fleurs et des bourgeons.

-Semences. Quelques rares espèces (laitues, radis) peuvent être semées tôt en mai. Pour celles de climat chaud (tomates, poivrons, basilic, courges), il est préférable d’attendre après les derniers gels au sol (début juin) pour la transplantation extérieure.

Pour plus d’information, consulter livres et sites de jardinage, comme : mangersantebio.org, jardinage-quebec.com, ou urbainculteurs.org

À lire également: Rappel de l’ABC du potager pour les nuls et Paniers familiaux: produits frais à deux pas de chez soi

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *