Société
16:58 19 janvier 2016 | mise à jour le: 19 janvier 2016 à 16:58 Temps de lecture: 1 minutes

«Notre politique familiale, pièce maîtresse de notre avenir», scandent des Centres de la petite enfance

Des Centres de la petite enfance (CPE) de Charlesbourg se sont mobilisés mardi matin pour dénoncer les compressions de 120 millions$ annoncées par le gouvernement Couillard dans le cadre d’une réorganisation des ressources dans le réseau des garderies subventionnées. Soutenus par des familles, des membres du personnel des établissements L’imagerie, Passe-Partout, La Chanterelle, Le Grenier enchanté, Patro Bouts d’choux et Gard’Amis ont dévoilé à cette occasion une bannière pour la sauvegarde de la politique familiale, «pièce maîtresse de notre avenir». Ensemble, ils demandent l’annulation de ces coupes budgétaires qui, pénalisant la classe moyenne, auront pour effet de réduire le nombre d’heures des éducatrices, d’affaiblir le lien entre celles-ci et les enfants, et d’affecter les services offerts et la qualité du réseau. À titre d’exemple, Le Grenier enchanté de Charlesbourg doit composer avec 70 625$ en moins pour 2015-2016, et s’attend à ce qu’on lui demande d’autres efforts importants l’an prochain. Rappelons que, au cours des 10 dernières années, les CPE du Québec ont absorbé des compressions de près d’un demi-milliard.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *