Société
17:39 15 mai 2015 | mise à jour le: 15 mai 2015 à 17:39 temps de lecture: 3 minutes

Élan de solidarité contre l’austérité

ACTION. Le 1er mai dernier, 15 organismes communautaires de Charlesbourg se sont unis pour dénoncer les impacts de l’austérité. Déjà aux prises avec un enjeu de sous-financement qui limite leur portée d’intervention depuis quelques années, voilà qu’ils se retrouvent en outre avec une hausse de la fréquentation de leurs services par une population de plus en plus fragilisée.

Cette dénonciation a pris la forme d’une action de sensibilisation auprès de la population. Postés au Carrefour Charlesbourg, les organismes communautaires ont informé les gens des répercussions de l’austérité sur leurs conditions de vie. Car, au dire de la porte-parole, Marielle Bouchard, «personne n’y échappe, nous sommes toutes et tous appauvris» – mais les plus pauvres et les femmes les premiers, ajoutera-t-elle.

Cela, des organismes comme le Centre multi-services (CMS) Le Complice peuvent en témoigner. Travaillant à l’amélioration des conditions de vie des jeunes de 16 à 30 ans, il observe une hausse de 200% en trois ans de l’aide au programme au logement.

Même sonnette d’alarme du côté de Violence info, qui s’occupe notamment de violence conjugale. «Il y a une hausse marquée du nombre d’appels [de femmes qui demandent de l’aide], car le système de santé les renvoie systématiquement à Violence info, affirme Marielle Bouchard. L’État se désengage et pellette ça aux organismes communautaires», mais sans pour autant bonifier leur budget pour leur permettre, à tout le moins, de répondre adéquatement à la demande, poursuit-elle.

Un pas dans la bonne direction

La mobilisation d’autant d’organismes le 1er mai dernier semble le signe de la gravité de la situation et de l’urgence d’agir. «On s’attendait à un dixième de la mobilisation qu’on a eue», se réjouit Marielle Bouchard, encore étonnée par cette solidarité qui s’est manifestée. Elle se dira tout aussi étonnée de la réaction de la population rencontrée au Carrefour Charlesbourg, qui s’est montrée très réceptive à un discours dont elle n’avait pas nécessairement compris toutes les ramifications jusqu’à présent.

Pour la porte-parole, cette conscientisation populaire est un premier pas dans la bonne direction pour d’éventuels changements dans la manière de faire du gouvernement. Elle entend faire suivre les doléances des organismes communautaires au député de Charlesbourg, François Blais.

Organismes communautaires participants

– Association des personnes avec déficience auditive

– Rose du Nord

– Violence info

– CMS Le Complice

– Comité d’aide aux femmes sourdes

– TSAP

– CDC Grand Charlesbourg

– Amis de la terre

– Collectif pour un Québec sans pauvreté

– RAP jeunesse

– Osmose

– Carrefour famille monoparentale Charlesbourg

– Maison des jeunes L’Évasion

– Maison des jeunes La Marginale

– Maison communautaire Missinak

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *