Société
13:26 29 mai 2015 | mise à jour le: 29 mai 2015 à 13:26 Temps de lecture: 3 minutes

Quatre gardiens des traditions

PATRIMOINE. À l’occasion de la neuvième édition de la remise de prix Reconnaissance-patrimoine, les membres de la Société d’histoire de Charlesbourg ont décerné quatre mentions qui viennent récompenser les efforts investis en matière de patrimoine.

Dans la catégorie «Restauration d’une maison patrimoniale», la mention a été remise à Lucie Brisson et Pierre Larouche. Depuis 2011, ce couple ne regarde pas la dépense afin de redonner son charme d’antan à la «maison Latulippe» (7849, Trait-Carré Ouest), du nom d’un ancien propriétaire.

Les travaux pour accorder l’architecture à l’âge du bâtiment se poursuivront pour un an encore sur cette maison qui a également reçu le Mérite d’architecture 2014 dans la catégorie «Patrimoine dans un site patrimonial». Pour M. Larouche, ingénieur civil au passé de bricoleur, la rénovation fait partie de ses dadas, a-t-il confié lors de la remise des prix.

Dans la catégorie «Conservation du patrimoine bâti», la Société d’histoire de Charlesbourg a arrêté son choix cette année sur la grange de la famille Déry, rue du Vignoble. Construite en 1909 par Eugène Déry, elle demeure dans un bon état de conservation avec ses portes en forme d’arches, ses boiseries à géométrie équilibrée et son toit de tôle. Jean-Marc et Réjean Déry, qui poursuivent la tradition agricole de la famille, ont reçu la mention avec plaisir.

Porteuses de traditions

La Société d’histoire de Charlesbourg a également honoré l’engagement de deux des siens dans la catégorie «Porteur de traditions». En mettant sur pied les prix Reconnaissance-patrimoine il y a 10 ans, Ruth Giroux-Allaire ne s’attendait probablement pas à en recevoir elle-même un, un jour. Mais voilà, ses expositions, ses articles, ses recherches, ses projets, sa passion de l’Histoire, sans compter ses mandats à titre de présidente…: tout cela, accompli avec une présence qui égaie la Maison Éphraïm-Bédard d’hier à demain, valait bien qu’on le souligne.

De même pour Cécile Labrecque qui, bénévole d’une grande discrétion, a dû accepter de se laisser parler d’amour le temps d’une soirée. Son assiduité, son écoute, sa générosité et son travail de moine pour rendre accessible l’information historique ont fait de Cécile Labrecque un choix évident pour le comité organisateur.

Lauréats des prix Reconnaissance-patrimoine

Restauration d’une maison patrimoniale

Lucie Brisson et Pierre Larouche pour la «maison Latulippe» (7849, Trait-Carré Ouest)

Conservation du patrimoine bâti

Jean-Marc et Réjean Déry pour la grange familiale, rue du Vignoble

Porteur de traditions

Ruth Giroux-Allaire, bénévole à la Société d’histoire de Charlesbourg

Porteur de traditions

Cécile Labrecque, bénévole à la Société d’histoire de Charlesbourg

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *