Société
20:45 20 février 2015 | mise à jour le: 20 février 2015 à 20:45 temps de lecture: 2 minutes

La construction de la palestre à l’Arpidrome crée de l’impatience

GYMNASTIQUE. Un an après la fusion des clubs de gymnastique de la région de Québec, les athlètes attendent encore après la nouvelle palestre à l’Arpidrome de Charlesbourg. «On atteint la limite en termes d’espace d’utilisation. L’Arpidrome est utilisé à 100%», commente Jacques Cloutier, président du nouveau regroupement Québec performance.

L’homme se dira d’autant plus impatient que «l’élément déclencheur de la fusion, c’était la construction des palestres [à Charlesbourg et Sainte-Foy]». Avec les délais qu’accuse l’aménagement du nouvel espace de 2000 mètres carrés à l’Arpidrome, bien des projets de développement demeurent en suspens.

L’objectif n’est pas seulement d’accommoder les quelque 3000 gymnastes de la région. Dans les cartons de Québec performance, M. Cloutier parle aussi d’accueillir les adeptes de sports connexes à la gymnastique – trampoline, tumbling, cheerleading… –, qui pourraient profiter des nouvelles installations. Il n’est pas exclu que le bassin d’athlètes dans ces disciplines puisse mener à la mise sur pied de concentrations sportives dans les commissions scolaires, mentionne-t-il au passage.

Livraison fin 2016?

Selon les dernières informations dont il dispose auprès de la Ville de Québec, celle-ci en serait à «finaliser l’entente avec la Commission scolaire [des Premières-Seigneuries]». Au plus tôt, on parlerait d’appel de soumissions au printemps.

Rappelons que le terrain devant accueillir la palestre avait fait l’objet de pourparlers entre les deux parties l’an dernier, lesquels avaient retardé le début du chantier prévu à la fin des classes. En juin, Sylvain Légaré, responsable à l’époque des dossiers sportifs au comité exécutif, avait annoncé que le litige était réglé et qu’on pouvait s’attendre à des travaux en 2015, pour une livraison à la fin de l’année suivante.

Celui qui a pris la relève de Sylvain Légaré, Steeve Verret, n’a pas donné suite à nos demandes d’information.

Sommes prévues dans le Programme triennal d’immobilisations

– 2,5M$ en 2015

– 6M$ en 2016

– 1,25M$ en 2017

Québec performance, c’est…

6

clubs fusionnés

39,5%

membres de Charlesbourg

19%

membres de la Haute-Saint-Charles

16%

membres de Sainte-Foy

13%

membres de La Cité-Limoilou

12,5%

membres de Beauport

Statistiques au moment de la fusion en 2014

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *